Partagez dans Black Blood la dure réalité de Xiaolin et sa famille obligés de vendre leur sang pour survivre

 

Xiaolin devant l’impossibilité de payer l’école à sa fille prend l’initiative de vendre son sang contre quelques sous. Pour augmenter encore plus leur revenue, ils vont créer une banque de sang Ali Baba.

C’est le début du changement, la cours autre fois déserte se peuple de mouton, mais à quel prix…

 

Poignant. Voici le terme qui caractérise le mieux Black Blood de Miaoyan Zhang. A l’origine de ce film, une sinistre réalité qui a touché la Chine dans les années 90: le scandale du sang contaminé chinois.

Des milliers de paysans, tout comme Xiaolin dans Black Blood, ont vendu leur sang pour améliorer leur condition de vie ou plutôt pour survivre. Malheureusement pour eux le manque d’hygiène et les conditions précaires dans lesquelles étaient réalisées les prises de sang les ont amenés quelques années plus tard à développer le Sida. Des morts par milliers furent à déplorer parmi les paysans.

Black Blood de Miaoyan Zhang repose sur une vérité dérangeante qui semble avoir été pendant longtemps placée sous silence. Nous suivons avec passion et empathie  le destin de cette famille de paysans représentative de cette époque et du scandale.

L’esthétique épurée de Black Blood par l’emploi du Noir-et-Blanc permet de se concentrer pleinement sur le sujet et les personnages sans se laisser distraire. Ce film semble entre le témoignage sur une réalité sans pitié et l’œuvre d’art.

Miaoyan Zhang se concentre principalement sur Xiaolin et sa famille pour illustrer le scandale du sang contaminé qui a touché cette classe des plus pauvres.

Les prises de sang s’enchaînent à un rythme des plus effrénées. Pour s’endurcir et selon les dires de Xiaolin produire plus de sang il boit de l’eau jusqu’à plus soif, sa femme finie par le rejoindre dans cette aventure. D’un quotidien maussade, la complicité du couple dans cette entreprise amenée une certaine légèreté qui éclaire la vie du couple avant qu’elle ne bascule dans le drame.

Pour gagner plus Xiaolin et sa femme décident de créer une banque de sang pour pouvoir enfin sortir de la misère. Ils paraissent dans un premier temps avoir réussie: leur quotidien s’enrichit, mais à quel prix.

On assiste à la grandeur et à la décadence de cette famille. La qualité du film et du jeu des acteurs faits que l’on plonge en immersion dans Black Blood, on ressent de l’empathie pour eux. Ce couple aimant tente d’offrir un avenir meilleur à leur fille au détriment de leur santé et de leur vie.

Vous ne pourrez rester insensible face au drame qui se déroule devant vos yeux surtout lorsque l’on connait la véracité des faits dénoncés. Le prix du sang et de sa vente est des plus importants comme le poids des victimes peut en témoigner.

Black Blood restitue parfaitement le rejet des malades une fois la maladie déclarée ou suspectée. Toutes les portes se ferment devant Xiaolin: les liens du sang, l’amitié plus rien ne tient seules la solitude et l’incompréhension restent.

Préparez-vous à être bouleversé par Black Blood de Miaoyan Zhang. La durée du film, soit 2 heures, qui pourrait en décourager plus d’un n’est en rien pénalisante, bien au contraire. On en ressent très peu l’effet grâce à la bande-son, l’esthétique du film et le jeu des acteurs. En bonus dans ce DVD vous trouverez la présentation du film par le réalisateur, à ne pas manquer.

 

Plongez au cœur du scandale du sang contaminé en Chine avec Black Blood et partagez le quotidien de Xiaolin et sa famille.

 

 

Black Blood de Miaoyan Zhang, Spectrum Films

Prix: 26 euros


No Comments (yet)

Laisser un commentaire

Protected by WP Anti Spam

Comments RSS Souscrire au Flux RSS des Commentaires.
Trackback Faire un trackback à partir de votre site.
Trackback URL: http://www.broadcastmodart.com/2013/02/20/partagez-dans-black-blood-la-dure-realite-de-xiaolin-et-sa-famille-obliges-de-vendre-leur-sang-pour-survivre/trackback/