Faites connaissance avec Mamie Luger une grand-mère qui a du chien et ne se laisse pas en faire grâce à Benoit Philippon

8h du mat, l’inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus hallucinante de sa carrière et il n’est pas au bout de ses surprises. Berthe, 102 ans, passe aux aveux sous ses apparences de mamie ordinaire, elle cache de multiples secrets. La nuit risque d’être longue…

Amusant. Piquant. Palpitant. Voici les termes qui caractérisent le mieux Mamie Luger de Benoit Philippon aux Éditions les Arènes. L’intrigue de cette petite merveille est parfaitement résumée par la phrase d’introduction des plus prometteuses: «centenaire, féministe et serial killeuse» Mamie Luger porte bien son surnom.

Le récit débute au cœur de l’action aves des onomatopées « Blam ! Blam ! Berthe recharge son arme» ça donne le ton du livre. On lit avec passion Mamie Luger de Benoit Philippon qui nous rappelle dans un certain sens l’univers d’Audiard. Quand Berthe parle c’est haut en couleur, elle a un vocabulaire des plus familier qui nous rappelle pour notre plus grand plaisir le style du célèbre réalisateur. Ici il n’y a pas de Tontons flingueurs, mais une mamie flingueuse «il a un trou dans le dos, un autre dans le cul en plus de l’officiel», «la pétoire», «a il me fait de l’esprit»…

Le nom et la ressemblance physique entre l’inspecteur Ventura et l’acteur du même nom habitué des films d’Audiard ne semblent pas être une coïncidence. Berthe notre cher Mamie Luger fait tout de suite le rapprochement entre les deux.

D’autres références cinématographiques sont présentes et pimentent le texte déjà des plus salés, le calme «Derick en direct de son salon», «l’ami des mamies» y côtoie entre autres le franc-tireur Dirty Harry plus proche du caractère et de la vie de Berthe qui reconnaît avoir toujours eu un faible pour Clint Eastwood.

Mamie Luger de Benoit Philippon se lit facilement. Il se dévore presque d’une traite tant les chapitres sont courts et le récit des plus percutants voire amusants. A chaque début de chapitre correspond une heure, une année. Dans le premier cas de figure cela renvoi au temps présent, les années renvoi au passé mouvementé de Berthe.

On ne badine pas avec cette mamie des plus coriaces du haut de ses 102 ans, elle en remonte aux autres et cela depuis ses jeunes années. Berthe décide de mener ses propres combats, cette Mamie Luger a décidé sur ses vieux jours de se sacrifier pour l’une des seules choses en qu’elle Berthe croit encore: l’amour. Elle décide de laisser sa chance à un couple de jeunes en cavale.

Ce livre de Benoit Philippon aux Éditions Les Arènes mélange pour notre plus grand plaisir, plusieurs styles: humour, passion, amour, violence pour un récit haut en couleur qui nous plonge en immersion totale au cœur de l’action.

On à l’impression d’y être ou tout au moins de voir l’action se dérouler devant nos yeux voire de regarder à travers ceux de Berthe.

Une femme libre, marginalisée par les autres indépendantes, car trop en avance sur son temps rudoyer par la vie ou les gens qu’elle rencontre sans pour autant baisser les bras, bien au contraire elle est prête à relever le combat et ne pas sans laisser découdre.

On ressent de l’empathie pour elle et ne peut qu’être touché par son histoire. Sous ses airs fragiles, Berthe cache une soif de vivre et d’en découdre. Elle revient sur son passé lors de son interrogatoire et comme Mamie Luger le dit si bien «La rigolade est finie, il va falloir recommencer à déterrer les salles souvenirs». Ici littéralement, elle cache des secrets et des corps enterrés dans sa cave dont celui d’un nazi dont Berthe a récupéré le pistolet qui lui a donné son surnom: Mamie Luger. Elle semble être digne d’être la cousine éloignée des mamies d’Arsenic et vieilles dentelles.

 

Laissez-vous séduire par le franc parlé et le grand cœur d’une mamie hors norme avec Mamie Luger de Benoit Philippon

 

 

Mamie Luger de Benoit Philippon, Édition Les Arènes. Prix: 16€


No Comments (yet)

Laisser un commentaire

Protected by WP Anti Spam

Comments RSS Souscrire au Flux RSS des Commentaires.
Trackback Faire un trackback à partir de votre site.
Trackback URL: http://www.broadcastmodart.com/2018/12/16/faites-connaissance-avec-mamie-luger-une-grand-mere-qui-a-du-chien-et-ne-se-laisse-pas-en-faire-grace-a-benoit-philippon/trackback/