Cédez à l’appel de Cthulhu et laissez-vous séduire par l’ouvrage culte Cthulhu métal aux Editions Bragelonne

Ce petit bijou des plus détaillé s’adresse aussi bien aux fans inconditionnels de Lovecraft qu’aux métalleux qui veulent en apprendre un peu plus sur les sources d’inspiration de leurs groupes préférés.

Pour ma part, j’appartiens aux deux. J’ai tout de suite été séduite par Cthulhu Métal de Sébastien Baert aux Editions Bragelonne. Comme gage de bonne foi, mais aussi comme référence, ce livre est présenté par Hellfest. Festival de métal par excellence où j’ai toujours désiré aller. Cthulhu Métal dispose d’un portfolio central comptant 8 pages d’illustrations d’album qui incarnent à la perfection le thème.

Dans Cthulhu Métal, l’œuvre du maître de l’horreur H.P. Lovecraft est mis en regard d’une multitude de composition musicale qu’elle a inspiré. Sur la couverture, on peut apercevoir sur un fond noir et plus précisément au centre d’un pentagramme la tête d’une créature possédant des tentacules qui ressemble fortement a Cthulhu.

Sur ce Pentagramme on peut apercevoir des runes ainsi que des noms appartenant à l’univers de Lovecraft dont: R’lyel, Arkham, Cthulhu, Dagon, Necronomicon associés à des groupes de métal. Ce qui illustre à la perfection la thématique de ce beau livre qui deviendra vite collector pour les inconditionnels de l’auteur et / ou de ce genre musical.

Vous découvrirez dans cet ouvrage qui deviendra bientôt culte pour vous, tout un tas d’informations des plus intéressantes voire étonnantes. Vous y apprendrez que le métal est le genre musical le plus influencé par le mythe de Cthulu voire tout simplement par l’univers d’H.P. Lovecraft. Comme le dit si bien Patrick T. Hall multi-instrumentaliste de Sapthuran « Lovecraft est sans aucun doute le maître pour concevoir des atmosphères à la fois sombres, étranges, bizarres, extraordinaires, inquiétantes, horrifiques et dérangeantes. Le vocabulaire employé par Lovecraft et le son de certains groupes de métal semblent vraiment faits l’un pour l’autre (…) la musique permet d’insuffler de la noirceur dans les tournures déjà sinistres de l’écrivain et réciproquement. Lovecraft offre un contexte aux compositions des artistes…».

H.P. Lovecraft maître de l’horreur et du fantastique a posé les jalons d’un imaginaire saisissant qui a su et sais encore inspirer des générations d’écrivains, de cinéastes, de jeux et d’artistes. J’ai ainsi pu trouver récemment dans le livre Le Signal de Maxime Chattam une référence à « l’université Miskatonic ».

C’est la diversité des œuvres de Lovecraft qui lui permet de toucher un plus large public et d’influencer différents artistes. Ainsi selon Dou Kalender chanteur de Krepa « un grand nombre d’artistes s’inspirent de Lovecraft. Pas uniquement des musiciens. ». Pour expliquer son succès Waren Bates guitariste de The Darkest of the Hillside Ticket « je crois que c’est la variété des œuvres qui le met au-dessus des autres auteurs ».  C’est sur ce phénomène que repose Cthulu Métal l’influence du mythe dans le métal aux éditions Bragelonne.

Nombreux sont ceux qui y ont trouvé dans ce mythe de façon marqué plus au moins leur source d’inspiration. Selon le chanteur d’Arkham Witch « Dans une certaine mesure, Lovecraft à une influence sur le métal depuis le début (…) c’est le début d’une relation très naturelle entre Lovecraft et le métal ».

Tous deux ont tendance à repousser les limites de leur style respectif. La littérature horrifique et le métal sont généralement considérés comme des univers à la marge de leur art. pour le chanteur d’Arkham Witch « les concepts outranciers de Lovecraft sa sinistre mythologie et la nature extrême du métal s’accouplent de façon naturelle ».

Cthulhu Métal débute avec une intro nous présentant H.P. Lovecraft rédigé par The Great Old Ones l’un des groupes de métal qui ont été influencés par l’auteur et son œuvre. En tête du chapitre1 de cet ouvrage vous trouverez la même créature qu’en couverture. Cthulhu lui-même qui semble jouer de la base ou de la guitare électrique avec ses tentacules.

Le chapitre Avant que naisse le métal s’intéresse à l’influence de Cthulhu dans la musique. La première source d’inspiration relative à Lovecraft date de 1937. A la fin des années 60, le premier groupe à s’inspirer de l’auteur se nomme sans grande originalité H.P. Lovecraft et est fondé en1967 à Chicago. Ils jouent un rock psychédélique teinté de folk aux ambiances macabres.

Cthulhu Métal de Sébastien Baert donne la parole à de nombreux groupes qui se sont pris d’engouement pour l’auteur. Pour Hans Plalzgumer un des fondateurs d’HP Zinger. H.P. Lovecraft « était un outsider, il était sombre, sinistre, occulte ». Hans Plalzgumer aimait « l’imagerie horrifique et l’univers surnaturelle que H.P. Lovecraft évoque ». Il trouve un côté presque lyrique, pictural aux textes qui semblent le transporter: « sa façon d’écrire l’horreur me faisait penser à des paroles de chansons ». Le guitariste de The Darkest of the Hillside Tickets trouve les termes exacts tout le monde peut se retrouver, se projeter dans les écrits de Lovecraft.

Vous apprendrez, tout comme moi, grâce à cet ouvrage de Sébastien Baert aux Editions Bragelonne que de nombreuses formations de métal se sont inspirées et s’inspirent encore de H.P. Lovecraft que cela soit de sa vie voire de ses œuvres. Certains trouvent dans le Mythe de Cthulhu de quoi satisfaire leur désir de noirceur et de gore.

Le chapitre 2 se centre plus particulièrement sur Lovecraft et le mythe en lui-même. Ce dernier comporte une vingtaine de nouvelles qui font toutes allusions à des êtres surnaturels et regroupent toutes les créatures imaginées par l’auteur.

Pas moins de 4 formations de groupes de métal ont adoptés le patronyme de l’écrivain, 17 groupes se sont inspiré plus ou moins du nom d’Arkham. Cette ville imaginaire inventée par Lovecraft se situe sur les bords du Miskatonic. Elle est réputée pour son université qui tient son nom du fleuve. Ce lieu tient sa renommée principalement de sa bibliothèque qui contient les ouvrages les plus occultes qui soient dont le Necronomicon.

Partout dans le monde des groupes se sont inspirés de son nom, dont: Arkham 13, Arkham asylium voire Arkham Witch. Une grande partie de la discographie de ces derniers est inspiré des nouvelles de H.P. Lovecraft, une de leur chanson a été inspirée de l’Appel de Cthulhu y est évoqué « la créature hybride mélange de dragon, d’humain et de pieuvre que tout le monde adore ». Arkham Witch revendique cette source d’inspiration tout en y apportant sa propre signature «notre but est d’interpréter ses créations en y apportant nos propres goûts ».

Vous apprendrez dans Chulhu Métal que les artistes rendent hommage à H.P. Lovecraft de différente manière: soi en le citant dans un livret, dans un de leur album ou tout simplement en lui dédicaçant une chanson ou un disque.

D’autres groupes de métal se sont inspirés des entités fabuleuses, créatures et divinités au centre d’une grande partie des œuvres de l’auteur. Ainsi « certains retranscrivent l’idée et l’ambiance de la nouvelle sans coller exactement », d’autres sont juste transporté par l’univers et le style lovecraftien.

Comme l’on peut s’en douter et pour mon plus grand bonheur Cthulhu Métal se centre en grande partie sur ce mythe. J’ai ainsi découvert que Lovecraft correspondait avec de nombreux auteurs donnant lieu à des échanges d’idée. Ceux-ci ont pour beaucoup contribués à la propagation et la longévité du mythe de Cthulhu « la mythologie qu’il a imaginé continu à vivre indépendamment des intentions et de la philosophie de l’auteur ».

Environ 11 groupes de métal ont intégré le nom de Cthulhu dans le nom de leurs formations, même si pour certains la référence s’arrête là.

L’Appel de Cthulhu fondement du mythe a su intéresser de nombreux artistes dont certains groupes culte comme Métallica. Ces derniers montrent un grand intérêt aux œuvres de Lovecraft, ainsi 4 de leurs morceaux sont inspirés de Cthulhu dont sans grande surprise « Call of Ktulu ».

On peut citer aussi Cradle of Filth, j’ai découvert un de leur titre Nymphétamine grâce à la BO de Resident Evil. Son chanteur Dani Filth est un fan inconditionnel à la fois des films d’horreur et de Lovecraft « les univers qui m’inspirent pour composer sont souvent issus de l’œuvre de Lovecraft ou d’écrivains de cette trempe. ». Dani Filth est passionné de littérature de « Lovecraft en particulier et tout ce qui est du XIXe siècle avec le romantisme noir et le roman gothique ».

Cradle of Filth fait référence au mythe de Cthulhu dans le titre de sa chanson « Cthulhu Dawn» extrait de l’album Lovecraft and witch heart dans laquelle est fait référence à des créatures lovecraftiennes.

Vous trouverez cité dans cet ouvrage des éditions Bragelonne environ 150 artistes plus ou moins connus. Pour ma part, j’y ai découvert quelques groupes de métal dont j’ai fait une liste afin de les écouter plus tard.

Concernant les artistes célèbres qui se sont plus ou moins inspirés de H.P Lovecraft, on peut citer: Black Sabbat qui est le premier groupe de métal à faire allusion à œuvre du maître de l’horreur. Dans « Behind the wall of Sleep », Black Sabbat fait de Lovecraft une référence légitime et du mélange d’horreur, d’occultisme et de rock un des piliers du genre. Un autre groupe des plus réputé Dream Theater a consacré un de leur titre à Nyarlathorop.

Cthulhu Métal ne s’intéresse pas uniquement au mythe qui lui a donné son nom. Cet ouvrage aborde aussi les autres œuvres de l’auteur et leur influence sur le métal dont: Le Nécronomicon. J’ai longtemps cru que ce dernier était une création, de H.P. Lovecraft, mais il n’en est rien. Lovecraft n’en est pas l’auteur, cependant ce livre est un pilier du mythe de Chulhu. Au début du XXe siècle, on connaissait le Nécronomicon que par les écrits de Lovecraft et de ses disciples.

Cthulhu Métal est un ouvrage des plus détaillés et des plus documentés qui saura en séduire plus d’un ou d’une. Ce livre étudie le lien entre « Lovecraft et la musique métal qui sont deux puissances catharsis. Leur association est alors évidente » comme l’exprime si bien l’un des membres d’Embryonic Cells. Selon Julie la chanteuse de Without Face « la musique et la littérature sont des moyens d’évasion qui permettent de fuir une réalité peu réjouissante et de vivre une expérience intense, haletante, souvent sombre et mélancolique ».

 

Laissez-vous transporter dans l’imaginaire sombre de H.P. Lovecraft et découvrez son influence sur le monde de la musique grâce à Cthulhu métal de Sébastien Baert.

 

Cthulhu Métal, l’influence du mythe. H.P. Lovecraft, Sébastien Baert, Edition Bragelonne.

Prix : 35€

Pour plus de renseignement : https://www.bragelonne.fr/catalogue/9791028106324-cthulhu-linfluence-du-mythe-sur-le-metal/


No Comments (yet)

Laisser un commentaire

Protected by WP Anti Spam

Comments RSS Souscrire au Flux RSS des Commentaires.
Trackback Faire un trackback à partir de votre site.
Trackback URL: http://www.broadcastmodart.com/2019/08/31/cedez-a-l%e2%80%99appel-de-cthulhu-et-laissez-vous-seduire-par-l%e2%80%99ouvrage-culte-cthulhu-metal-aux-editions-bragelonne/trackback/