Avant-première,  Culture

Cédez aux charmes féeriques et gourmands du conte Les Elfkins : opérations pâtisserie

Les Elfkins opération pâtisserie d’Ute von Münchow-Pohl. KMBO Films
Les Elfkins opération pâtisserie d’Ute von Münchow-Pohl. KMBO Films

Elfie est une petite Elfkin, elle vit dans le monde secret des farfadets. Un brin maladroite et un peu la risée des siens, elle rêve de rencontrer des humains et décide de partir à l’aventure afin de trouver sa vocation. Elfie accompagnée du malicieux Theo et du dévoué Sam va faire connaissance avec Max un chef pâtissier grognon qui a perdu la flamme. Sa pâtisserie est en danger. Il risque de mettre la clé sous la porte.

Le nouvel objectif d’Elfie et de ses amis est de sauver la pâtisserie et aller au-delà des apparences.

Féerique. Émouvant. Gourmand. Voici les termes qui caractérisent le mieux ce merveilleux conte d’Ute von Münchow-Pohl distribué par KMBO Films. Les Elfkins : opérations pâtisserie vous invitent à partager un moment magique avec vos enfants. Ce film d’animation distribué par KMBO Films nous entraîne directement au cœur de l’action. Dans un premier temps, on entend des voix hors-champ qui chahutent, puis un chapeau pointu entre dans le plan. Face à nous un rideau rouge s’entrouvre, une femme fait son entrée sur scène. La caméra s’éloigne. Nous sommes face à la scène. Le spectacle commence. Les spectateurs sont invités à se calmer et à prendre place.

Les Elfkins : opération pâtisserie distribués par KMBO Films jouent au départ sur la mise en abîme. Nous assistons à un spectacle. Les musiciens sont présents dans la salle. Ce conte merveilleux commence par la narration d’une histoire. Plus particulièrement comme le dit si bien l’Elfkin sur scène par « L’histoire des Elfkins de Grandbourg ». Nous sommes conviés comme tous les spectateurs à assister à la grande fête annuelle des Elfkins. Chacun de ces farfadets va pouvoir jouer d’ingéniosité pour remporter le bonnet prix suprême, cela en faisant montre de leur art.

Ce conte commence sur scène devant un public attentif d’adorables petits Elfkins qui portent tous des bonnets pointus. Nous sommes invités tout comme eux à bien nous installer et à nous laisser emporter dans cet univers à la fois féérique et gourmand créé par d’Ute von Münchow-Pohl.

Le rideau s’ouvre derrière la narratrice qui nous conte l’histoire de leurs ancêtres, nous pouvons apercevoir un décor en cartons avec une mise en scène magique, féérique. Le conte Les Elfkins : opération pâtisserie commence et étonnement nous en sommes les monstres, les méchants « les Elfkins existaient les hommes paresseux ne pensaient qu’à dormir ». Ces joyeux et consciencieux farfadets travaillaient pendant que les humains dormaient.

Le spectacle a commencé en l’absence d’une des protagonistes Elfie. Elle fait une entrée des plus remarquée. Un des décors tombe derrière la narratrice laissant place à l ‘attachante Elfie au bonnet biscornu agrémenté d’une épingle à nourrice. Pour justifier sa maladresse, elle explique « qu’elle voulait juste vérifier le décor », cela devant le regard réprobateur de la narratrice qui finit par reprendre son récit. Tandis qu’Elfie tente de remettre en place le décor.

La majorité du temps dans ce film d’animation distribué par KMBO Films, Elfie nous apparaît comme un contrepoint comique. Maladroite, peu encouragée, mais tout autant motivée, courageuse et déterminée Elfie est un personnage attachant auquel on peut s’identifier. On ressent de l’empathie pour elle.

Ainsi pour illustrer l’histoire de leurs ancêtres qui la nuit « Pétrissent, construisent » tandis que les humains dorment sur leurs deux oreilles, inconscients. Tous excellent dans leurs créations sauf Elfie qui fait toujours preuve de la même maladresse, malgré sa bonne volonté devant le regard étonné de tous. Le public conquit, tout comme nous le sommes par ce conte merveilleux proposé par KMBO Films reprend en cœur l’histoire.

Un personnage inquiétant fait son entrée sur scène. La femme du tailleur. Seule protagoniste humaine de ce passage. Effrayante, elle est proche d’un zombie ou d’un monstre. C’est par cette humaine que le malheur arrive. Elle a réussi à piéger, puis à démasquer les Elfkins. Pour eux les humains sont une menace.

Nous faisons ensuite connaissance avec un autre des personnages principaux Tom qu’Elfie ne semble pas porter dans son cœur. Elle le décrit non sans une certaine rancœur, jalousie comme « Tom grand bonnet, mais rien en dessous ». Tom donne l’impression d’être tout le contraire d’Elfie ingénieux tout lui réussit, mais il paraît un peu imbu de lui-même. Elfie refuse de se plier au conte pour embêter Tom. On note une certaine rivalité entre eux.

Suite à de nombreuses maladresses et péripéties, la narratrice énervée et à bout de patience finit par dire à Elfie « qu’elle ne sera jamais un Elfkins ». Le cœur brisé, triste elle va s’asseoir près d’un cours d’eau. Elfie va attraper un prospectus flottant au grès de l’eau où l’on voit un humain et un Elfkins souriants collaborer. Elfie décide de partir en douce.

C’est le début de l’aventure pour elle comme pour nous. Elfie tente avec son épingle à nourrice de forcer la porte du royaume des Elfkins. Sam son fidèle allié et ami dévoué, cela vous rappelle peut-être quelqu’un du même nom, la rejoint. L’objectif d’Elfie est de trouver un humain qui lui apprendra son métier. Au départ Sam tente de la dissuader puis se décide à la suivre.  Les Elfkins : opération pâtisserie distribués par KMBO Films ne vous laissera pas insensible.

Ce film d’animation d’Ute von Münchow-Pohl est riche en émotions. Vous serez tantôt ému, amusé, troublé, mais jamais insensible. Le chemin qu’Elfie va devoir emprunter est peu accueillant et a un aspect funeste qui ressemble presque à une mise en garde. Fidèle à elle-même Elfie trébuche et dans sa chute éteint sa bougie. Mais heureusement pour elle, Sam est là. Il rallume la bougie et décide de l’accompagner. Au bout du chemin une grille qui débouche sur le monde des humains.

Avant toutes choses Les Elkins : opération pâtisserie distribués par KMBO Films est une ode à l’amitié, mais aussi comme son titre le laisse supposer à la gourmandise. Il ne vous laissera pas sur votre faim. A notre plus grande surprise Tom fait son entrée. Il tente de les ramener à la raison, s’ensuit une bagarre. L’issue de cette bataille est qu’ils tombent tout trois dans l ‘univers dépaysant, effrayant et étonnant des humains. On suit avec passion et aussi une certaine émotion l’arrivée de nos chers farfadets dans ce nouveau monde. Tout au long de Les Elfkins : opération pâtisserie vous serez amené à pleurer majoritairement de rire.

Ce film d’animation distribué par KMBO Films repose parfois sur l’absurde, un humour enfantin, décalé voire qui ne vole pas très haut, mais qui en définitif vous fera rire à gorge déployée. Ainsi Sam s’émerveille devant les oiseaux dont « un très grand, il fait même des pets géants ». Il s’agit d’un avion. Le même Sam qui en plus d’être un ami dévoué se révèle être un glouton se régale dans une poubelle. S’ensuit des péripéties des plus amusantes que je vous laisse le plaisir de découvrir par vous-même. Leurs pas vont les amener à croiser le chemin de Max. Dans Les Elfkins : opération pâtisserie, nous sommes ensuite amenés à faire connaissance avec ce dernier. A la bonne humeur, la bonhomie des Elfkins s’oppose Max. Il nous apparaît en train de fêter seul son anniversaire dans une boulangerie déserte.

Ce film d’animation s’intéresse à un problème bien réel la pâtisserie artisanale de Max est mise à mal par celle industrielle de son pire ennemi : son frère Bruno. Nos très chers petits Elfkins vont trouver refuge dans la pâtisserie de Max après avoir été poursuivies par comme ils le décrivent si bien « un chien cochon ». On s’amuse quand on entend un Elkin s’exclamer devant la récompense de Max sorte de toque d’or « qu’eux aussi ont des concours de bonnet ».

Comme le dit si bien le proverbe quand le chat n’est pas là les souris dansent. Tandis que ce pâtissier sort chasser le chien, les Elfkins s’en donne à cœur joie dans son magasin. Ils l’explorent et se délectent des dernières créations de Max. Ça y est Elfie a trouvé sa voie : elle va faire de la pâtisserie. Une fois revenu à l’intérieur Max est étonné de voir le bazar qui règne dans sa boutique.

Pensant qu’il s’agit de rats Max attrape un rouleau à pâtisserie et part en chasse. Les 3 Elfkins se cachent dans un tiroir. Max se saisit à son plus grand étonnement d’Elfie qui se présente espiègle « Je suis un indice F ». Quand Max dit une fée, elle s’écrit « une fée qui croit encore aux fées je suis un farfadet ». Il fait ensuite connaissance avec les acolytes d’Elfie qui forment une équipe de choc. Leur objectif commun redonner vie à la pâtisserie de Max et l’aider à retrouver l’inspiration.

Elfie a trouvé sa voie à force de volonté elle va apprendre à croire en elle et à réaliser des merveilles en pâtisserie. Tous quatre vont apprendre à travailler ensemble et à passer au-delà des apparences. Le titre Les Elfkins : opération pâtisserie prend alors tous son sens. Dans un premier temps, sauver la boutique de Max, mais aussi apprendre pour Elfie cet art. Dans ce film d’animation proposé par KMBO Films, ils vont découvrir l’importance du partage et de la transmission. Les Elfkins : opération pâtisserie repose sur une magnifique histoire d’amitié qui dépasse les âges et le temps.

Dans ce conte merveilleux idéal pour Noël votre gourmandise sera mise à mal par les créations des plus appétissantes présentent dans ce film d’animation d’Ute von Münchow-Pohl. Les Elfkins : opération pâtisserie s’adressent aussi bien aux petits dès 4 ans qu’aux grands. Il est idéal pour partager un moment en famille devant un conte féerique et gourmand. A La fois amusant et attendrissant, ce conte saura faire fondre tous les cœurs.

La sortie en salle de ce film d’animation distribué par KMBO Films était initialement prévue pour le l5 décembre. Cela afin de correspondre aux fêtes de fin d’année bien sûr et de revisiter les contes de Noël. Vu la conjoncture des choses la date est repoussée sans pour le moment être encore fixée. Cela sera l ‘occasion de prolonger la magie des fêtes et de pénétrer dans un univers plein de gourmandise et de féerie.

Pour vous mettre l’eau à la bouche et vous donner un avant-goût. Je vous invite à voir la bande-annonce dont voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=U7rtjd2Vy88&feature=youtu.be

Retrouvez votre âme d’enfant en vous laissant émerveiller par Les Elfkins : opération pâtisserie.

Les Elfkins : opération pâtisserie d’Ute von Münchow-Pohl Distribué par KMBO Films Durée-74min

Pour plus d’info: https://www.kmbofilms.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam