Culture

Découvrez le premier roman d’Estelle Penain, Miami sous les éclairs

Cristina une jeune femme dynamique décide de tomber le masque. Elle veut en finir avec les soirées où l’alcool coule à flot et où les conquêtes sans lendemain s’enchaînent pour combler le vide de sa vie. Cristina va suivre un parcours initiatique où l’amour lui montrera ses multiples visages parfois teintés de noirceurs ou plus optimiste, sa quête de soit passera par l’entremise de l’amour. Entre rencontres sans lendemain et coups de cœur, déceptions et joies sa vie sentimentale évolue aux fils de ses aventures qui lui apprendront beaucoup sur elle.

A fleur de peau. Voici l’expression qui caractérise le mieux le personnage principal de Miami sous les éclairs et ce roman qui s’intéresse au personnage meurtri et déstabilisé de Cristina. Durant certains moments quand le récit se fait à la première personne, vous aurez l’impression de reconnaître le style un peu familier du Journal de Bridget Jones, bien que ce premier roman d’Estelle Penain ne prend pas réellement la forme d’un journal intime.

Vous découvrirez à la lecture de ce roman une analyse de la relation amoureuse à travers l’étude de cas incarnée par Cristina. Comme pour Bridget Jones à l’approche de la trentaine bien sonnante, Cristina fait un bilan sur sa vie qui se révèle peu concluant du point de vue des relations amoureuses.

Cristina est attachante, car elle nous apparaît parfois dans toutes sa fragilité ce qui permet une identification plus facile. Elle ne nous apparaît pas comme un personnage de fiction totalement improbable, mais semble bien au contraire restituer certaines de nos interrogations sur l’amour.

Pour Estelle Penain, le moteur de ce récit est de tenter de comprendre la souffrance que l’on ressent parfois dans les histoires d’amour. Miami sous les éclairs vous montre la vie comme une expérience pour apprendre à aimer, l’amour y est vu comme un travail de chaque jour équivalent parfois à une remise en question.

La fragilité de Cristina et les difficultés qu’elle rencontre dans sa vie amoureuse proviennent de son enfance douloureuse durant laquelle Cristina a été ballottée d’une famille d’accueil à une autre. Cette base douloureuse apparaît comme la conséquence de sa vision déformée de l’amour qui semble reposer sur le rejet et le doute sur la possibilité d’être aimé.

Ce roman a un côté assez déstabilisant, car il passe de la première personne du singulier au point de vue extérieur du narrateur qui emploi la troisième personne, cela peut nous faire perdre le fil de la lecture. Des longueurs sont présentes durant ce roman, mais la majorité du temps, on suit avec attention et concentration l’évolution de Cristina qui au fur et à mesure des rencontres va faire une prise de conscience puis une remise en question, pour découvrir l’essence de l’amour.

Partagez la quête de Cristina dans Miami sous les éclairs pour découvrir une nouvelle approche de l’amour plus sacrée reposant sur un travail constant.

Miami sous les éclairs, d’Estelle Penain, édition Yvelinédition, 2010.

Prix à l’unité: 18,50€

Pour plus d’info:http://www.yvelinedition.fr/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam