Culture

Découvrez tout en vous amusant l’origine de certaines phobies grâce au Dictionnaire divertissant et culturel des phobies

Didier Rougeyron recueille et analyse dans cet ouvrage la majorité des phobies des plus classiques (arachnophobie,…) aux plus étranges (peur des chauves, des chaussures,…).

Ce dictionnaire des phobies vous permettra d’apprendre en vous amusant, mais attention il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Les plus influençables devront le lire avec toutes les précautions nécessaires ou l’éviter pour ne pas sombrer dans la psychose. Ce livre tout en s’appuyant sur des récits analytiques, nous apprend aussi des choses très intéressantes en relation avec les phobies traitées. L’un des points positifs de ce dictionnaire des phobies est qu’il vise un large public. Cet ouvrage se base sur plusieurs sources d’inspiration connues de tous qui invoquent des images dans notre esprit: livres, contes, mythologie, cinéma et personnages célèbres y sont étudiés.

Didier Rougeyron s’intéresse ainsi au cinéma en faisant l’analyse détaillée des thèmes propres à instaurer une atmosphère angoissante ou qui exploitent certaines phobies. Comme vous pouvez vous en douter, il s’agit majoritairement de films d’horreurs ou de science-fiction qui emploient toutes les solutions nécessaires pour distiller la peur. Alien fait partie des œuvres étudiées, on y trouve : une atmosphère des plus claustrophobiques, la peur de l’étranger (alien en anglais), du sang,…. Vous rencontrerez aussi The Thing, Les dents de la mer et d’autres grands classiques du cinéma qui exploitent les phobies. Parallèlement au cinéma, des exemples liés aux séries sont aussi employés dont l’une qui s’applique facilement à ce thème Monk et son personnage attachant Adrien Monk. Il souffre à la fois de toc et de phobie (microbes,…).

Le Dictionnaire divertissant et culturel des phobies étudie ce phénomène à travers certains personnages célèbres et certaines personnalités historiques. On apprend entre autre que Scarlett Johansson souffre de la phobie des cafard, le cas le plus célèbre celui d’Howard Hughes est étudier attentivement. Certains passage toujours dans cette même optique sont consacrés à des réalisateurs célèbres qui exploitent les phobies dans leurs films, dont: David Lynch, David Cronenberg,…. Parfois se sont leurs propres hantises qu’ils utilisent dans leurs films, comme le fait entre autre Woody Allen.

Cet ouvrage s’adresse à tout le monde et promet de vous faire frissonner autant que de vous divertir, il est à la fois enrichissant et divertissant. Le Dictionnaire divertissant et culturel des phobies arrive à intéresser les plus récalcitrants par l’emploi d’exemples des plus explicites qu’il s’agissent de ceux précédemment cités ou des témoignages recueillies sur le net, véritables instants de vie pris sur le vif qui nous font partager les expériences de ces personnes.

Plongez dans l’univers déstabilisant et divertissant des phobies, tentez de surmonter vos propres hantises avec le Dictionnaire divertissant et culturel des phobies.

 

Dictionnaire divertissant et culturel des phobies, Didier Rougeyron, édition Grancher.

Prix : 35€

Pour plus d’info: https://www.grancher.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam