Culture

Du 18 mars au 23 avril, la galerie Since Upian laisse champ libre à l’imagination de Régis-R

Inside-out vous fera pénétrer dans l’univers étrange de cet artiste qui travaille les déchets pour sublimer la face cachée du monde. Vous le verrez d’un nouvel œil le quotidien, il apparait réorganisé et renversé selon l’inspiration de Régis-R. Inside-out prend comme toile de fond notre vie de tous les jours et met en scène une partie de notre habitat en étudiant les possibilités d’y introduire des déchets.

Préparez-vous en pénétrant dans cette exposition à pénétrer dans un univers pas tout à fait différent à la limite de l’étrange, du macabre, de la violence et de la rédemption qui semble poser une question sur notre façon de vivre, sur l’humanité.

Dans Inside-out, Régis-R vous invite à faire la connaissance d’un personnage étonnant qui revient souvent, ce personnage récurrent: un squelette constitué de bric et de broc multicolore. L’une de ses apparitions le montre en géant, un cycliste servant d’échelle à côté, ce squelette fait de déchets semble nous narguer: il est nonchalamment allongé, cet espiègle personnage nous fait un doigt d’honneur. Nous rejetons les déchets, peut-être est-ce eux qui maintenant nous rejettent? Cette exposition ne peut que vous laissez interrogatif.

Vous retrouvez l’un de ces congénères en roi de carnaval couronné, affalé contre un coffre en bois contenant «son trésor» ou en géant au visage lumineux fait de produits de récupération. Il surplombe des lampes composées de bassines et pilonnes empilés et tout un tas d’autres déchets.

Régis-R réalise un travail époustouflant en reconstituant des armes, dont des pistolets à partir de matériaux récupérés. L’un est posé contre une paroi lumineuse qui possède une hanse sur le dessus, cela rappelle la surveillance des bagages à l’aéroport. Ces armes sont constituées par endroit de pièces de plastique criardes. On retrouve le même procédé dans la représentation de ce qui semble être deux mitraillettes constituées entre autre de bidons (flacons). Ces instruments de mort ainsi recréent semble moins mortelle ou peut-être est-ce les déchets qui sont plus menaçants.

Les déchets investissent ou plutôt contaminent notre quotidien allant parfois par désacraliser certains objets ou leur donner une nouvelle apparence des plus étonnantes. Vous apercevrez un chapelet multicolore dont les pendants sont de tailles et de couleurs différentes. L’un des morceaux de la croix ressemble à s’y méprendre à une canne ou manche de parapluie décoré.

Les déchets se venge et reprennent possession de notre vie, on peut se demander s’il s’agit d’une froide menace ou d’une cohabitation.

Pénétrez dans l’imaginaire de Régis-R à la Galerie Since.Upian du 18 mars au 23 avril et entrez dans un univers empreint d’inquiétante étrangeté ou le quotidien prend un autre aspect.

Inside-Out de Régis-R du 18 mars au 23 avril Since Upian Gallery Paris

Pour plus d’information : http://since.upian.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam