Général

Entamez un voyage dépaysant et riche en saveurs à travers les routes du thé aux côtés de Tuul et Bruno Morandi

Les Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi. Editions Hozhoni. Photo: Philippe Lim
Les Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi. Editions Hozhoni. Photo: Philippe Lim

Dépaysant. Enrichissant. Envoûtant. Voici les termes qui caractérisent le mieux Les Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi. Les Éditions Hozhoni nous invitent à suivre ce couple de voyageurs passionnés de thés et de photographie dans leur découverte des ancestrales routes du thé.

Ce beau livre donne la part belle aux illustrations. Cela pour notre plus grand bonheur et le plaisir de nos yeux. Passionné de thé ou non Les Routes du thé n’auront bientôt plus de secret pour nous. En feuilletant cet ouvrage proposé par les Éditions Hozhoni on est tour à tour émerveillé, étonné.

Tuul et Bruno Morandi sont d’inconditionnels buveurs de thé. Ils nous invitent à partager leur passion et à leur emboîter le pas sur Les Routes du thé. Dans ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni , nous allons voyager d’un bout à l’autre du monde aux côtés de ces passionnés. Le thé n’aura bientôt plus de secret pour nous grâce à ce couple de passionnés.

Le style des courts textes qui accompagnent les photos de ce carnet de bord est facile à lire. Voici comment Tuul et Bruno Morandi introduisent, si l’on peut dire, notre voyage sur Les Routes de thé. Ainsi « le thé nous passionne », « une vie dit on ne suffit pas pour faire l’expérience de tous les thés ». De même « que de découverte avons-nous faites au cours de nos voyages ».

Ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni nous emmène de découverte en découverte. Il est émaillé de belles rencontres. Boire du thé semble lié au partage, ainsi qu’à faire de belles rencontres. Grâce aux Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi vous apprendrez entre autres que c’est la « boisson la plus consommée après l’eau ».

Suivons maintenant ce couple de voyageurs sur les traces du thé. Installez-vous confortablement et préparez-vous à entamer un voyage envoûtant et instructif sur les Routes de thé. Ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni nous enseignera tout ce qu’on l’a toujours voulu savoir sur le thé et bien plus encore. Les Routes du thé abordent entre autres :l’histoire, les origines, les différentes cérémonies ainsi que toutes les étapes menant à l’étape finale.

Préparez-vous à suivre Tuul et Bruno Morandi dans leurs périples. Ceux-ci sont magnifiquement illustrés que ce soit par des photos (de thés en vrac, de feuilles de thé, de paysages, …). De même qu’à travers des dessins ou autres illustrations.

Nous apprenons ainsi entre autres grâce à ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni qu’« En dépit de sa considérable ancienneté, le thé n’est arrivé que très récemment en Europe qui le découvre qu’au XVIII e siècle. Lorsque des commerçants hollandais l’ont entassé dans les cales de leurs navires amarrés dans le port chinois de (…) ».

On ne peut que céder à l’invitation de Tuul et Bruno Morandi à les suivre sur les Routes du thé. Car comme ils le disent si bien « Comprendre l’histoire du thé c’est parcourir le monde ». La première escale de ce voyage initiatique, nous amène aux sources du thé à savoir la Chine.

Nous découvrons ainsi grâce à ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni que « cette boisson aromatique a vu le jour dans l’actuelle région du Yunnan en Chine ». J’ai aussi appris une chose qui m’a surprise. Cependant, je dois avouer que je ne m’étais jamais posé la question.

A savoir qu’il est cultivé à partir d’un arbre originalement sauvage. Plus précisément le Camellia Sinensis (Camélia de Chine). Comme souvent dans les Routes au thé de Tuul et Bruno Morandi, nos deux guides nous donnent des infos supplémentaires par l’entremise d’encarts.

Ainsi concernant le Camellia Sinensis « le théier à l’origine de tous les thés cultivés dans le monde est originaire d’Extrême-Orient. Il s’agit ou Camelia Sinensis(Camélia de Chine) (…) Tous les thés ont dans leur suc l’essence de cet arbre originel qui pousse à l’état sauvage aux confins de la Chine et de l’Inde ».

De nos jours, deux variétés naturelles sont cultivées. Les Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi nous font découvrir les différentes sortes de thés. Ils nous entraînent à leur suite à voir les différentes méthodes de fabrications traditionnelles cela à travers plusieurs escales. Souvent cela semble être avant toute chose une question de précision. Ainsi le thé en vrac est souvent inspecté feuille par feuille. Cela nous est restitué à travers de nombreuses et sublimes photographies.

Nous commençons notre voyage gustatif sur les Routes du thé au « Yunnan en quête des origines ». Nos deux passionnés s’intéressent dans un premier temps à la découverte des secrets du goût unique du pu’erh.

Ainsi « c’est dans le Yunnan que le thé de pu’erh est né. Unique par sa forme et sa méthode de fabrication, conditionné en galette ou en brique. C‘est un thé millésimé, un grand cru qui chose rare dans ce domaine se bonifie avec le temps et dont le prix peut atteindre des sommets ».

Ce reportage photo des plus complet proposé par les Éditions Hozhoni nous donne presque la sensation d’y être. Nous sommes invités à voyager sur les Routes du thé, cela par l’intermédiaire de différents médias (extrait de texte, gravures…).

On est amené à découvrir tout au long de ce livre des plus riche les différents arts et cérémonies du thé. Tuul et Bruno Morandi durant leurs périples ont fait de nombreuses rencontres des plus enrichissantes autour d’une tasse de thé. Car comme nous pourrons l’observer durant notre lecture « boire du thé se faire un ami ».

Dans ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Nous apprenons entre autres que « le premier producteur de thé devant l’Inde, la Chine en est également le premier consommateur ». De même, il est consommé à longueur de journée.

Les Routes du thé nous invitent ensuite à découvrir les particularités du thé japonais. Plus précisément Tuul et Bruno Morandi s’intéressent au Matcha. « A Wazuka près de Uzi (la capitale du Matcha) les producteurs de thé couvrent leur plantation afin de protéger les feuilles des rayons directs du soleil. Le procédé permet d’obtenir ce fameux goût moelleux umami japonais caractéristique des thés précieux comme le Matcha et ce Gyo Buro ».

Le Matcha, la cérémonie du thé entre autres sont étudiés avec soin dans leurs moindres détails. Nous découvrons de même grâce à ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni que « plus le thé est précieux plus la température doit être base ».

La prochaine escale de Tuul et Bruno Morandi sur les Routes du thé nous fait voyager « de l’Himalaya aux bazars indiens ». J’y ai appris à mon plus grand étonnement que « le thé est arrivé en Inde il y a seulement 150 ans par l’intermédiaire des Britanniques ».

Ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni nous invite à faire un voyage dépaysant, enrichissant et chaleureux sur les Routes du thé. Nous entamons ainsi un « voyage à travers les cieux, l’espace et le temps », mais surtout à travers l’histoire.

Au cours de leurs périples Tuul et Bruno Morandi ont été accueilli chaleureusement autour d’une tasse de thé. Ce moment de partage entraînant souvent une relation de confiance. Le thé y est protéiforme tout comme la façon de le déguster. Il est tour à tour : onctueux, épais, léger…

Nos deux passionnés nous permettent d’en apprendre plus sur un grand classique. A savoir « Le champagne des thés noirs : le Darjeeling ». Ainsi « chacun s’accorde sur la qualité gustative exceptionnelle du Darjeeling qui lui vaut sa réputation de champagne des thés ».

De même, ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni nous enseigne que « depuis 2011 le Darjeeling est le seul à avoir obtenu le précieux label IGP ( Indication Géographique Protégée) afin de se prémunir des contre-façons ».

Tuul et Bruno Morandi nous invitent à les suivre dans leurs déambulations à travers les différents jardins des thés qui émaillent les Routes du thé. Cet ouvrage des plus complets nous dresse le portrait des aventuriers du thé dont Robert Fortune et Thomas Lipton. Le nom de ce dernier est des plus familiers à tous les consommateurs de thé.

De même tous les Teaaddict, dont je fais partie, seront séduits par les quelques recettes données dans ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni. On retrouve ainsi celle du traditionnel thé à la menthe marocain, mais aussi une recette de chaï traditionnel.

Notre prochaine escale sur les Routes du thé aux côtés de ses deux passionnés nous fait découvrir « le chaï et la mélodie du wallah ». Pour ma part je suis une adepte inconditionnelle de cette boisson. Je m’amuse à tester toutes les versions que je trouve.

J’ai été captivée par cette section tout comme par les autres de ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni. On y apprend entre autres qu’à l’origine ou tout au moins en Inde « la préparation du chaï est un véritable spectacle presque un art (…) un savoir-faire secret que chaque chaïwallah préserve jalousement ». Ces deux passionnés nous expliquent certains termes dont celui de chaï wallah. Ainsi « Chaï est le thé et Wallah celui qui le fait. Ils sont omniprésents en Inde et sont tous fiers de leur thé ».

J’ai aussi appris l’origine du nom d’un autre grand classique produit au Sri Lanka à savoir l’Earl Grey. Ce thé à la bergamote des plus renommé remonte au XIXe siècle. Et « c’est à Earl (équivalent du titre de comte ) Charles Grey futur premier ministre en 1830 que l’on doit le nom de ce mélange ».

De nombreuses légendes entourent son origine. C’est la maison Twinning une des plus anciennes maisons de thé londoniennes qui commercialisa en premier l’Earl Grey’s tea. Mais revenons maintenant sur les Routes du thé. Plus particulièrement en l’Inde que nous avons quitté un court instant.

 Il est à la fois intéressant et étonnant de noter que « pourtant au début du XXe siècle très peu d’Indiens consommaient du thé. La boisson la plus courante était alors le lassi à base de yaourt ». De même grâce à ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni, j’ai appris que « le chaï est toujours un thé sucré au lait voire très sucré. Le thé lui-même est un Broken c’est-à-dire de qualité moindre issue des feuilles les plus grossières et réduit en poudre, mais qu’importe. Les épices et le lait sont là pour le sublimer ».

Tuul et Bruno Morandi nous convient à les suivre dans la suite de leurs aventures sur les Routes du thé. Cet ouvrage des plus instructif, mais surtout des plus dépaysant et enrichissant recèle de nombreux faits captivant. La majorité d’entre nous, dont moi-même, en ignorons l’essentiel. Ainsi « le Sri Lanka est aujourd’hui le 3e producteur mondial après la Chine et l’Inde et exporte 95 % de sa production ».

Tuul et Bruno Morandi poursuivent leur exploration des Routes du thé. On a l’impression de leur emboîter le pas. Tout au moins par l’intermédiaire des magnifiques photos et des courts textes qui les accompagnent.

Grâce à ce beau livre proposé par les Éditions Hozhoni on découvre entre autres : l’histoire du thé, sa préparation, les différentes façons de le déguster selon le pays. Mais surtout on découvre des lieux merveilleux dépaysants. Ils nous donnent l’impression que le thé se déguste partout et en toutes occasions.

Les Routes du thé sont magnifiques, variées, captivantes, déstabilisantes. Nous voyageons au côté de ses deux passionnés aux quatre coins du monde. Cela afin d’enrichir en douceur nos connaissances sur le thé. On apprend ainsi que « la Turquie et l’Iran se disputent aujourd’hui la place de plus gros consommateur de thé avec près de 2 kg par an et par personne ».

Nous ressortons éblouis et plus calé si l’on peut dire sur le sujet riche et varié du thé. On découvre de même à notre plus grand étonnement que le continent africain « traite une grosse partie du commerce mondial du thé noir ». De même « le Kenya est le plus gros exportateur mondial de thé noir et le 3eme plus grand producteur ». Ce beau livre proposé par les Editions Hozhoni est idéal pour les teaaddict. Mais aussi pour les curieux qui désirent en apprendre plus sur le thé. Les adeptes de beau livre se laisseront aussi séduire.

Sillonnez aux côtés de deux passionnés les Routes du thé dans un voyage riche en saveurs.

Les Routes du thé de Tuul et Bruno Morandi. Éditions Hozhoni. Prix : 29€

Pour plus d’info : https://www.editions-hozhoni.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam