Culture

La Fondation Cartier pour l’art contemporain vous fait pénétrer dans l’univers mystérieux et envoûtant du Vaudou

Découvrez l’exposition Vaudou et préparez vous à entrer dans un univers énigmatique qui vous laissera interrogatif et rêveur.

La Fondation Cartier met à votre disposition un ensemble inédit d’objets vaudou africain provenant de la collection d’Anne et Jacques Kerchache. Il s’agit de la première grande exposition sur ce sujet, Vaudou est un hommage célébrant le dixième anniversaire de la disparition de l’explorateur Jacques Kerchache.

Cette exposition temporaire se compose de notes, films, lettres, photos, catalogues, d’objets et de statuettes liés aux expéditions et recherches de Jacques Kerchache sur le vaudou. Vous découvrirez à travers sa correspondance ses projets d’expositions sur les arts premiers dans les musées français. Jacques Kerchache reçut plusieurs réponses négatives, mais il ne faut pas oublier que c’est grâce à son initiative que fut crée en 2000 la section sur les arts d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques au Louvre ainsi que la création en 2006 du Musée du Quai Branly consacré aux arts premiers.

Vaudou vous permet grâce aux films d’archive des voyages de Jacques Kerchache de découvrir le vaudou dans son contexte. Très intéressants et instructifs, ces documents pourront par instant choquer les âmes sensibles avec par exemple le sacrifice d’animaux.

Attention! Pour bien comprendre l’exposition si vous n’êtes pas un initié, il vous faudra vous reporter au fascicule distribué à l’entraîner ou poursuivre votre lecture.

Vaudou par son ambiance mystérieuse vous rappellera les films plus ou moins anciens sur le sujet avec ses sorts, ses poupées vaudou et ses mort-vivants. Loin des clichés, vous apprendrez à connaître ce culte religieux ancien.

Il repose sur l’idée d’un lien entre le monde visible des vivants et celui invisible des esprits avec lequel il est possible d’entrer en communication par: les sacrifices, la prière, la possession et la divination. L’importance du double et de la dualité est au cœur du vaudou et y a de multiples représentations.

Cette exposition temporaire vous confronte aux bocio, littéralement: cadavre (cio) doté de pouvoir (bo), cela semble rejoindre la thématique des films que nous connaissons tous, mais cela va bien au-delà. Ces sculptures sont liées à l’énergie des divinités vaudou, elles servent d’intermédiaire entre le monde visible et celui spirituel. Contrairement à ce que l’on pourrait croire leur but n’est pas seulement de nuire, les bocio peuvent aussi protéger. Dans tous les cas de figures ils ont le pouvoir de changer le cours de l’existence.

Vaudou se divise en deux parties: le rez-de-chaussée rassemble les plus grandes sculptures leur vertu est d’empêcher les mauvais esprits de s’introduire dans les maisons. Le sous-sol vous permet de vous déplacer entre 48 colonnes qui exposent sous vitrines autant de modèles différents. De plus petites tailles, ces sculptures sont habituellement conservées au sein des maisons. Le mystère reste entier, car l’usage spécifique de ces objets est inconnu, il s’agit: de potions, de remèdes pour prolonger la vie,….

Cette exposition s’achève sur la mort avec Le chariot de la mort qui émerge des eaux noires d’un bassin.

Vaudou reste énigmatique et vous permet d’approcher les sculptures vaudou, vous apprendrez que certaines servent à protéger les récoltes, à encourager la fertilité. Elles peuvent avoir une vertu réparatrice ou curative. La dualité qui entoure ce culte se retrouve dans les bocio qui possèdent un côté négatif pouvant provoquer: la mort, le mutisme, l’asphyxie, la folie, l’impuissance de l’ennemie. Ce rôle primordial du double dans le vaudou se retrouve dans l’objet visé à la fois l’individu et son double qui revient après la mort.

Ces statues vaudou sont constituées de matériaux variés (cordes, ossements, coquillages, mèches de cheveux, huile de palme, argile,…) les ingrédients restent secrets sauf pour les initiés. Cet aspect étrange fait de bric et de broc, vous étonnera ou vous dérangera. Chacune de ces statuettes et de leurs composants ont un sens qui varie selon l’emploi, les cordes peuvent servir de protection, à exprimer la colère, à paralyser,…

Voici quelques clefs pour comprendre l’exposition Vaudou présenté par la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Vous pourrez retrouver dans la brochure de l’exposition ces quelques termes et éléments de la symbolique vaudou par Jacques Kerchache, et bien d’autres encore:

-Bâton au-dessus de la tête: vise à provoquer un déséquilibre mental chez l’adversaire.

-Bâton dans la glotte: vise à contrôler la parole.

-Cadenas: Renferme le poison visant à ensorceler l’ennemie.

Pour préparez cotre venue à l’exposition Vaudou ou pour éclaircir vos pensées après vous y être rendu la Fondation Cartier a réalisé un site vaudou-vodun.com sur le vaudou en Afrique de l’Ouest. Ce site véritable extension de l’exposition vous propose: des films d’archive des voyages de Jacques Kerchache, des interviews de spécialistes et d’artistes, des textes extraits du catalogues et des photos. Facile d’emploi et interactif, vaudou-vodun.com vous donnera plusieurs clefs pour comprendre l’exposition Vaudou.

 

Plongez dans l’univers énigmatique et inquiétant du vaudou avec la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

 

 

 

 

Pour plus d’information: http://fondation.cartier.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam