Culture

Laissez-vous toucher par la sombre poésie d’Exécution en automne de Lee Hsing

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

Pei Gang est l’unique héritier de sa famille et est couvé par sa grand-mère depuis l’enfance. Une fois adulte, il est devenu une brute sang foi ni loi. Il est convaincu que comme sa grand-mère lui a promis enfant, elle sera toujours là pour tout arranger « Ne craint rien quelque soient tes ennuis mamie trouvera une solution ».

Cependant, Pei Gang a été trop loin. Il est arrêté et condamné pour avoir tué de sang-froid trois personnes. Son exécution aura lieu en automne comme le veut la tradition. Le délai est court pour que sa grand-mère vienne comme toujours à sa rescousse.

Alors que l’espoir s’amenuise la vieille femme va s’assurer qu’à défaut d’être libéré Pei Gang perpétue la lignée.

Poignant. Captivant. Voici les termes qui caractérisent le mieux Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films nous offre l’opportunité de découvrir ou redécouvrir ce film dans une nouvelle restauration 2K, mais surtout pour la première fois en blu-ray et DVD.

Exécution en automne de Lee Hsing est un sublime drame d’époque. Il est empreint d’une douce poésie. Cette dernière peut s’observer entre autres à travers la beauté picturale de certains plans. Il est intéressant de noter que ce film  proposé en DVD par Carlotta Films s’ouvre et se clôture par une exécution. De même, la bande son joue un rôle important dans Exécution en automne de Lee Hsing. Ainsi la musique est souvent emphatique ou instaure un rythme à l’action.

On peut voir dans les premiers plans, un homme qui fait les cent pas dans une cellule. Nous nous doutons en vue du titre du film qu’il attend son exécution. La musique est oppressante. Un autre prisonnier entouré de deux hommes fait son entrée. Dans un plan d’ensemble, nous découvrons les différentes cellules au sein de cette prison.

Nous entendons la musique plus particulièrement les tambours. Ils s’intensifient restituant à merveille la tension de cette scène de ce film proposé en DVD par Carlotta Films. La caméra se centre sur un homme en particulier. Il tente de briser les barreaux de sa cellule face à l’approche imminente de sa mort. Nous suivons ensuite les condamnés menés à l’échafaud.

Tout au long d’Exécution en automne de Lee Hsing on peut souvent voir des plans de paysages brumeux. Cela instaure un côté assez poétique, irréel. De même, cela rappelle la mutation du réalisme propre au fantastique.

Cependant, il n’en n’est rien cette œuvre proposée en DVD par Carlotta Films est un drame réaliste. On peut voir dans ce film et plus particulièrement à travers le personnage de Pei Gang une réflexion sur la culpabilité et la rédemption.

Nous sommes devant l’échafaud, le billot. La voix-off introduit le sujet et donne une explication au titre « Selon un philosophe printemps et été sont synonymes de vitalité ». Dans un plan d’ensemble, on voit la foule qui s’est rassemblée pour observer l’exécution.

En arrière-plan, on peut voir un magistrat. Nous apercevons un condamné la tête sur ce billot. La caméra se rapproche d’une femme et de ses deux enfants Vêtus de blanc prostrés ils pleurent. « L’automne apporte tristesse, solitude, chagrin, et mélancolie ».  Cette phrase colle parfaitement à cette scène de ce film proposé en DVD par Carlotta Films.

Dans une alternance de plans, on peut voir un des condamnés le visage serein. L’homme semble avoir accepté son sort. Il donne l’impression d’observer la femme et les enfants. Durant ce passage d’Exécution en automne de Lee Hsing, la musique se fait solennelle.

Dans un plan d’ensemble, on voit l’arrivée du bourreau. La caméra est située derrière le dos du magistrat. La voix-off poursuit « les mises à mort devaient patienter jusqu’à la venue de l’automne. Alors le chancelier Xiao He a décrété que les exécutions auraient lieu en automne ».

Le magistrat fait signe au bourreau. On aperçoit la hache qui se lève. La caméra se dirige vers le paysage, nous évitant d’assister à la mise à mort. Puis, le titre apparaît enfin « Exécution en automne » de Lee Hsing. La musique se fait plus mélodieuse alors que l’on peut voir le paysage envahi par la brume.

Puis, les tambours reprennent, se font pIus effrénés restituant à merveille la tension de cette scène de course-poursuite. La musique s’arrête tandis que nous faisons connaissance avec Pei Gang. Le personnage principal de film proposé en DVD par Carlotta Films. Sa fuite est éperdue. Il est poursuivi par deux gardiens qui eux semblent plus calme. On entend par moment un étrange bruit dissonant.

Tout à coup la musique se fait angoissante quand le prisonnier évadé tombe nez à nez avec le directeur de la prison. Ce dernier à la fois figure d’autorité voire paternelle tient une grande place dans Exécution en automne de Lee Hsing.

L’homme ne veut pas retourner en prison. Nous le retrouvons ensuite en train de faire tourner une meule sous le regard attentif des gardiens. Pei Gang égale à lui-même se rebelle. Il crache au visage d’un gardien et est châtié.

Nous faisons ensuite connaissance avec la grand-mère du condamné. Elle arrive à la prison sur une sorte de chaise à porteurs. La grand-mère est accompagnée d’une jeune femme Lian. Ce film proposé en DVD par Carlotta Films est avant tout un drame humain.

Tous les personnages révèlent peu à peu leur complexité, leur fragilité et leur souffrance. Personne n’est épargné. Les deux femmes arrivent à pénétrer au sein de la prison. La grand-mère est choquée par les traitements que subit son petit-fils.

Tandis que lui poursuit imperturbablement sa tâche. La vieille femme s’adresse au directeur « regardez comment vous le traiter ». Ce dernier rétorque « ce n’est rien encore sil s’enfuit de nouveau on lui brise les jambes ».

Dans Exécution en automne de Lee Hsing, on note une nette opposition entre la grand- mère qui laisse tout passer à Pei Gang et le directeur. Pour sa part, il est une figure d’autorité, voire paternelle. Le vieil homme ose s’opposer à Pei Gang voir le châtier. Cet homme semble incorruptible. Il refuse un pot-de-vin.

En regard de la proposition de sa grand-mère. On peut noter un gros plan sur le visage de Pei Gang imbu de lui-même, impulsif. Comme souvent au début de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, il est égal à lui-même. Ainsi, il s’écrit « ne lui donne pas d’argent tant que je vivrai, je m’échapperai ». Sa grand-mère lui demande d’être patient, car elle va demandé de l’aide à quelqu’un.

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

Dans une sorte de raccord, la scène suivante nous montre la grand-mère en plein pourparlers avec un homme. Ce dernier accepte un pot-de-vin. La vieille femme explique désespérée que son petit-fils doit être libéré et non éviter la peine de mort.

S’ensuit dans Exécution en automne de Lee Hsing un gros plan sur son visage au moment où elle explique le cœur du problème. « N’oubliez pas qu’il est notre seul héritier masculin, notre unique espoir ». Elle insiste « Notre précieux héritier ».

On peut noter tout au long de ce film proposé en DVD par Carlotta Films que cette œuvre est quasiment en huis-clos. La grande majorité de l’action se déroule à la prison ou chez la grand-mère de Pei Gang. La scène suivante est des plus solennelle.

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

On assiste au jugement de Pei Gang. Ce dernier dos à nous est agenouillé devant le magistrat. Celui-ci lui demande « pourquoi avez-vous tué ces trois personnes expliquez moi ? ». Nous assistons à une alternance de plans. Puis la caméra se fixe sur l’accusé.

Comme nous aurons l’occasion de le voir tout au long d’Exécution en automne de Lee Hsing la façon de filmer s’attache si l’on peut dire aux émotions des personnages. Le brio du réalisateur de  ce film proposé en DVD par Carlotta Films transparaît dans l’habile façon d’introduire les flashbacks.

Ainsi on peut voir un gros plan sur le visage de Pei Gang. La musique se fait de nouveau oppressante, angoissante instaurant l’idée qu’un drame va avoir lieu. Pei Gang dresse la scène qui se déroule devant nos yeux. Il explique qu’une jeune femme qu’il fréquentait a eu un bébé et a soutenu que c’était le sien.

En voix-off, nous entendons Pei Gang et les interventions du magistrat « Je ne voulais pas de ce bâtard ». L’homme de loi lui demande « comment saviez-vous que vous n’étiez pas le père ? », « Je la voyais de temps en temps et je n‘étais pas le seul » répond Pei Gang.

La femme à l’image s’assoit à table à côté de lui le bébé dans les bras. La musique se fait inquiétante. On sent une certaine tension. Lui est froid distant tandis que la femme tente de l’amadouer avec le bébé sans résultat bien au contraire.

Retour au temps présent, le magistrat intervient. Durant le récit de Pei Gang, nous pouvons noter plusieurs allers-retours entre les deux époques. « Que voulait-elle ? ». Lui répond brusquement « de l’argent elle savait que ma famille est riche ».

Nous retournons au cœur de son témoignage. La femme le menace « Sans cœur tu ne t’en tireras pas comme ça », « donne-moi de l’argent, je te tue si tu refuses ». L’homme la repousse « que peux-tu me faire ? ».

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

Dans Exécution en automne le brio de Lee Hsing apparaît entre autres dans les transitions et la façon habile d’amener l’action. Ainsi quand Pei Gang veut partir, il croise sur son chemin deux hommes armés. La musique se fait angoissante. Les plans relatifs aux flashbacks semblent entrer en opposition avec ceux du tribunal. Ces derniers équivalent au temps présent. Les premiers sont lumineux tandis que les autres sont plus sombres.

 « Qui étaient ces hommes ? » demande le magistrat. Plan d’ensemble de la salle du tribunal « ses cousins m’a t’elle dit, mais je ne l’ai pas cru ». Gros plan sur le visage de l’accusé énervé « on voyait qu’ils étaient mauvais et qu’ils avaient couché avec Chuntao ».

Au plan suivant, nous retrouvons l’homme avec qui la grand-mère a fait un marché. Durant ce procès, il va plusieurs fois tenter d’intervenir en faveur de l’accusé. Le juge va même lui en faire la réflexion. Malheureusement le caractère borné de Pei Gang va jouer contre-lui.  Ainsi quand le magistrat demande « vous avez donné de l’argent ? », l’accusé répond l’air sombre « non c’était a eu de payer ».

A cet instant dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films, nous assistons à un combat. Celui-ci est entrecoupé par des retours au présent. Ainsi, Pei Gang rit dédaigneux « ma famille n’est pas une proie facile et ils le savaient ».

Le magistral est outré par son attitude, son absence de remords « vous êtes un meurtrier et vous osez rire ? ». Il le rappel à l’ordre sans résultat. L’homme ayant accepté le pot-de-vin continue de le défendre. Plan sur l’homme de loi « vous n’avez pas à le défendre. Continuez».

La violence des combats tout comme le côté meurtre de sang froid est parfaitement illustrées « Je devais m’assurer que personne n’en réchappe ». Plus que réellement montrée, la violence est surtout suggérée. Le magistrat est atterré « vous êtes sans pitié quelle cruauté ».

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Pei Gang ( Wei Ou) Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

La musique restitue à merveille la tension de la scène de crime, de mise à mort. On peut voir deux plans sur le visage couvert de gouttes de sang de Pei Gang. Ce dernier se montre implacable dans sa vengeance. L’un des plans le montre la lame levée menaçant tandis qu’il s’approche de la femme « je devais me venger d’elle aussi ».

Il a mené une vengeance sans pitié et a tué de sang-froid. C’est ce qui choque le magistrat de même que son attitude froide sans remords lors de son témoignage.Trop fier, impulsif, imbu de lui-même Pei Gang refuse la perche que lui tend l’homme soudoyé en lui disant de plaider la folie. S’ensuit un gros plan sur l’accusé « je ne mentirais pas je n’étais pas fou (…) fou de rage je voulais tuer ». Il se laisse de nouveau emporter.

Alternance de plans, le magistral le condamne « vous êtes une brute (…) je vous condamne à la peine de mort ». A ces mots Pei Gang se précipite sur lui. Retenu par les gardes, il s’écrit « c’est vous qui verrez vous aurez du mal à me tuer, ma grandmère va me libérer ».

Nous nous retrouvons ensuite dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films chez la grand-mère de Pei Gang. Elle est de nouveau en pourparlers avec le même homme, selon lui « il reste encore une chance (…) de toute façon l’automne est passé il n’y aura pas d’exécution avant automne prochain. Nous avons un an pour trouver une solution ». On apprend que l’argent n’est pas un problème pour cette femme. Elle est prête à tout pour le libérer.

Dans Exécution en automne de Lee Hsing tout au moins au début nous assistons à deux intrigues. Celle mettant en scène la grand-mère et la jeune fille dans leur quête pour libérer Pei Gang ou tout au moins avoir un héritier.

La deuxième est plus centrée sur Pei Gang et son évolution, sa rédemption. Toutes deux vont finir par se rejoindre. Ainsi au début de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, il nous est montré comme impulsif, colérique, ingrat voire l’archétype de l’enfant trop gâté. Pei Gang nous est antipathique.

Il est en opposition totale tout au moins son caractère avec un autre prisonnier. Plus exactement un homme de lettres enfin si l’on peut dire. Ce dernier purge sa peine en remplacement de son père trop âgé selon lui pour aller en prison. Le prisonnier est stoïque. Il accepte sa peine.   Ainsi quand Pei Gang s’emporte car sa grand-mère n’est pas encore venue « le juge m’a condamné à mort ». L’autre prisonnier serein lui répond « condamné à mort ou pas nous finirons tous par mourir ».

Pei Gang a tout d’un enfant gâté. Ainsi il accueille sa grand-mère en criant « pourquoi a tu t’en tardé grand-mère ? ». Celle-ci tente de le calmer sans succès. Capricieux, il jette la nourriture par terre. Puis ingrat la traite de menteuse. La jeune femme qui accompagne la grand-mère prend enfin la parole. Elle tente de le raisonner « ne parle pas comme ça elle se démène pour toi, elle a même vendu des terres ».

L’attitude de Pei Gang durant cette partie de ce film proposé en DVD par Carlotta Films est des plus arrogante. Le directeur de prison sort de ses gonds. Il entre dons la cellule et le gifle violemment. La grand-mère intervient et prend comme toujours sa défense « Je mérite ses critiques, il a tout à fait raison ».

De nouveau dans Exécutions en automne de Lee Hsing, nous assistons à un flashback. Ainsi on peut voir un gros plan sur le visage de la veille femme « c’est de ma faute s’il est ici ». Ses yeux se perdent dans le vague.

On voit en enfant courir dans une maison un cheval en bois à la main. En voix-off, nous entendons la grand-mère « nous n’avons qu’un garçon depuis trois générations ». Ce qui pour cette femme justifie qu’elle l’est trop gâté.

Le petit garçon se réfugie dans les bras de sa grand-mère « que se passe-t’il qui t ‘a embêté ? » lui demande-t-elle. Nous découvrons qu’il a volé un cheval de bois et a frappé un enfant. La grand-mère paye le silence de la famille. Puis elle revient auprès de son petit -fils et le console « ne crains rien quelque soient tes ennuis mamie trouveras une solution ».

La pauvre femme ignore que cette promesse va se retourner contre elle. La vieille femme a créé un monstre. Sa grand-mère le surprotégeait, le gâtait trop. Ainsi quand elle voit le cheval en bois qu’il tient. Elle dit « c’est celui que tu as volé jette le, mamie va t’en acheter un vrai demain ». Il n’a pas vraiment eu de base pour discerner le bien du mal. Le film revient au temps présent où elle fait une bien triste constatation « ce n’était que le début après les choses n’ont fait qu’empirer ».

Tout au long d’Exécution en automne de Lee Hsing, nous aurons l’occasion de nous intéresser plus en profondeur aux personnages centraux. Ils cachent tous une faiblesse, une douleur et sont des plus complexes. Cela inclut le directeur de la prison.

Un peu plus tard dans cette œuvre proposée en DVD par Carlotta Films a la faveur d’une sortie dans la cours Pei Gang se montre dans toute sa bestialité. Il est violent et vite maîtrisé par le directeur. Dans une magnifique scène de combat parfaitement chorégraphiée, le vieil homme le bat. Puis le gifle pour le rappeler à l’ordre. On assiste a un échange de regard. Le directeur est des plus calme. Il veut l’aider à se lever, mais Pei Gang est trop fier.

Dans ce passage d’Exécution en automne de Lee Hsing la caméra s’attarde un instant via un gros plan sur le visage du directeur de la prison. On voit qu’il a les larmes aux yeux et regarde Pei Gang avec pitié. Nous en apprendrons plus un peu plus tard dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films. À savoir la raison pour laquelle le destin de Pei Gang lui tient tant à cœur.

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

Nous retrouvons les prisonniers dans leur cellule. Un nouveau venu, un voleur semble être la mauvaise conscience de Pei Gang. Il donne l’impression de vouloir le faire basculer du côté obscur. Tandis que l’autre stoïque, altruiste tente de le tempérer.

Cependant Pei Gang reste égale à lui-même. Buté, violent il s’énerve facilement et perd patience. Il déclare « de toute ma vie personne ne m’a touché ». Pei Gang fait référence à la correction qu’il a reçu du directeur. On peut être tenté de se dire que c’est là où se situe le problème.

Après de multiples péripéties, la vieille femme a trouvé une solution désespérée afin d’avoir un héritier. Cela quitte à détruire la vie de la personne qui acceptera d’épouser et de donner un fils à Pei Gang. Ainsi durant une scène d’Exécution en automne de Lee Hsing se déroulant chez la grand-mère cette dernière fait un chantage affectif à la jeune de fille qui vit avec elle. Cette dernière, se révèle être une de leur parente.

S’ensuit une scène des plus poignante. Au début, elle aborde le sujet à demi-mot. La jeune fille soumise semble se douter de quelque chose. Elle en vient à lui dire « tu n’as qu’a prononcé les paroles ». Puis elle s’agenouille à ses côtés en signe d’accord.

Dans cette partie de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, la grand-mère n’a rien à envier à son petit-fils. Elle est tour a tour égoïste, manipulatrice voire limite odieuse. Tandis que Lian nous apparaît douce, généreuse. Elle se sacrifie pour le bonheur des autres.

La vieille femme joue sur la nuance « Je ne t’impose rien c’est le destin ». Mais aussi « Un fils veut dire que tu auras l’avenir de la famille entre tes mains ». Lian est donc unie à Pei Gang sans le consentement de ce dernier. Dans un premier, Pei Gang refuse, car cela équivaudrait à accepter sa condamnation à mort. Puis il va se laisser adoucir charmer.

Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films
Pei Gang ( Wei Ou) et Lian (Pao-Yun Tang) Exécution en automne de Lee Hsing. Carlotta Films

Tout au long d’Exécution en automne de Lee Hsing à la succession des saisons menant au terme de la sentence répond l’évolution des personnages. Ces derniers nous apparaissent dans toute leur complexité.

On suit la rédemption de Pei Gang qui va évoluer à la lumière de Lian, du directeur et du prisonnier lettré. Son personnage antipathique s’adoucit et devient sympathique. De même Lian aussi va évoluer.   Ainsi face à un oncle qui les a arnaqués et revendique l’héritage de la grand-mère elle répond « je me vengerai je n’ai plus qu’une maison vide (…) vous m’avez escroqué ». On est bien loin de la jeune fille effacée du début.

Le jeu des acteurs de ce film proposé en DVD par Carlotta Films est tout simplement remarquable. J’avais déjà pu voir dans Typhoon de Pan Lei deux des acteurs au sein de cette intrigue. Plus particulièrement, Wei Ou (Pei Gang) et Pao-Yun Tang (Lian).

Pour en apprendre un peu plus sur Exécution en automne de Lee Hsing je vous invite à visionner les bonus de ce DVD proposé Carlotta Films. Dont celui intitulé Anti-rébellion. Il donne la parole à Wafa Ghermani, spécialiste du cinéma Taïwanais.

Elle y explique entre autres qu’il s’agit en quelque sorte d’une démarche morale d’amélioration de l’homme. Cela transparaît, au moment où Pei Gang accepte sa condamnation. De même, elle nous explique que le thème du respect du père et des parents est centrale dans l’œuvre de Lee Hsing.

Succombez au sublime et poignant chef d’œuvre de Lee Hsing Exécution en automne

Exécution en automne de Lee Hsing  avec Wei Ou, Pao-Yun Tang… DVD et bluray proposés par Carlotta Films. Prix : 20€

Pour plus d’info/ vente en ligne : https://carlottafilms.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam