Culture

Osez braver les intempéries pour résoudre une enquête des plus captivantes avec Siglo de Ragnar Jonasson

Siglo de Ragnar Jonasson. Éditions de la Martinière. Photo: Philippe Lim
Siglo de Ragnar Jonasson. Éditions de la Martinière. Photo: Philippe Lim

A quelques jours de Pâques Ari Thor, inspecteur à la police locale de Siglo est appelé au milieu de la nuit = le corps d’une adolescente a été retrouvé gisant dans la rue principale. L’hypothèse d’un suicide semble plus que plausible dans un village aussi calme que Siglo. Cependant non loin de là dans une maison de retraite un vieil homme sénile a écrit sur les murs de sa chambre « Elle a été tuée ».

Et s’il disait-la vérité ? Ari Thor va devoir étudier toutes les possibilités afin de résoudre cette enquête.

Captivant. Émouvant. Hypnotique. Voici les termes qui caractérisent le mieux Siglo de Ragnar Jonasson proposé par les Éditions de la Martinière. En signe de reconnaissance pour ses lecteurs français l’auteur a écrit ce roman en avant-première mondiale eux. La France tenant la première place parmi les 30 pays où sont traduits les œuvres de Ragnar Jonasson.

Siglo proposé par les Éditions de la Martinière s’ouvre sur un plan de l’Islande associé à un autre de Siglufjordur indiquant les principaux centres d’intérêt. Cette introduction nous permet de mieux situer l’action de ce polar de Ragnar Johansson. L’Islande étant pour la majorité d’entre nous un lieu mystérieux. Le titre Siglo renvoi au surnom ou plutôt à l’abréviation du nom du village de Siglufjordur. Il s’agit d’un petit port de pêche situé au Nord de l’Islande. Nous apprenons que ce village attire les touristes. Plus particulièrement durant les vacances de Pâques qui correspondent à la saison du ski.

Ragnar Jonasson avec Siglo proposé par les Éditions de la Martinière, nous invite à prendre part à une enquête captivante menée tambour battant. Le brio de l’auteur est de nous faire ressentir de l’empathie et de nous faire partager les états d’âmes, les sentiments d’Ari Thor. Il nous apparaît dans toute sa complexité ce qui le rend plus humain pour nous. On peut plus facilement s’identifier à lui, ce qui nous permet de plonger plus profondément au cœur de l’intrigue et de nous plus impliquer dans notre lecture.

Captivé on n’a qu’une envie lire d’une traite Siglo de Ragnar Jonasson afin d’en connaître le dénouement. Nous apprenons ainsi que bien que cela fasse plusieurs années qu’Ari soit établi à Siglo, il a toujours la sensation, le ressenti d’être un étranger dans ce petit village. L’intrigue de Siglo proposée par les Éditions de la Martinière nous plonge pour notre plus grand bonheur au cœur de l’action. Chaque partie du roman restitue les jours menant à Pâques. Tout commence le Jeudi Saint en plein cœur de la nuit. Les premières lignes de ce chapitre restituent à la ligne prés l’appel du central reçu par l’Inspecteur Ari Tho. À l’autre bout du fils un interlocuteur de la ligne d’urgence « on vient tout juste de nous appeler de Siglufjordur vous êtes de garde ? ».

Nous faisons connaissance avec Ari : le personnage principal de Siglo de Ragnar Jonasson. Il est accessoirement l’inspecteur en charge de l’enquête. Ari est tourmenté par des problèmes personnels à savoir le départ de Kristin et de leur fils Stefnir pour la Suède. Tous deux vont le rejoindre pour Pâques, à cette occasion Ari a pris des jours. Ses plans vont être mis a mal par une enquête qui va se révéler plus complexe que prévue. De plus, le temps presse car une tempête va bientôt frapper de plein fouet le village de Siglo.

L’inspecteur a dû s’adapter à vivre dans ce lieu aux conditions de vie particulières assez déstabilisantes pour les non-initiés « l’été la nuit se confondait avec le jour à Siglufjordur. Les journées n’avaient ni début, ni fin. C’est dans ces moments-là qu’Ari se sentait le mieux comme si rien ne pouvait l’arrêter. Puis venaient les ténèbres hivernales et la neige ». Dans la région les tempêtes de neige sont coutumières.

Le début de Siglo de Ragnar Jonasson se concentre sur le personnage d’Ari Thor. Il nous dresse son portrait et son état d’esprit à l’aube de cette nouvelle enquête. Sa relation avec Kristin semble au point mort. Il fait le bilan de sa vie privée et à la sensation d’être revenu au point de départ. A la trentaine passé, Ari vivait seul et ne voyait presque jamais son fils. L’inspecteur ne peut trouver le repos. La nuit il est assailli par des préoccupations concernant son avenir qui le tiennent éveillées. Ari a conscience qu’il va devoir bientôt se décider « Peut-être finirait-il par se rendre compte que sa place était tout simplement à Siglufjordur ».

Nous apprenons dans Siglo proposé par les Éditions de la Martinière qu’Ari est de garde ce jeudi avant les vacances de Pâques. Il aura bientôt l’immense plaisir de retrouver le petit Stefnir pour week-end de Pâques. A cette occasion Ari allait laisser et cela pour la première fois la responsabilité à Ogmundur. Un jeune diplômé d’une école de police fraîchement débarqué à Siglo. Malgré leur différence de caractère Ari se reconnaît en lui. Il a été dans sa situation. Cependant le jeune homme a su s’intégrer plus rapidement. Il avait déjà réussi et cela grâce au sport à ce faire plus d’amis qu’Ari qui y vivait depuis des années.

En règle générale le calme règne dans la ville de Siglo. Ses interrogations sont interrompues par cet appel « un passant a trouvé une jeune fille dans la rue. Elle semble morte. Une ambulance est en route ». Intrigué et souhaitant mettre fin à ses réflexions Ari se précipite sur la scène de crime. La jeune fille gît dans son sang sur le bord du trottoir. Sa position laisse supposer qu’elle a chuté de très haut. L’inspecteur se rend compte que la victime est plus jeune qu’il le pensait. Ari a le souffle coupé quand il se rend compte que ses yeux sont ouverts « le regard perdu dans le vide. Ari compris immédiatement que cette image ne cessera de te hanter ». Il se sent de même investi d’une mission.

Siglo de Ragnar Jonasson proposé par les Éditions de la Martinière insiste sur le fait que ce village en lui-même est un patelin tranquille dans lequel d’ordinaire il ne se passait rien. Ainsi la monotonie était en vigueur dans ce lieu paisible et ce jusqu’à ce moment précis : la mort de la jeune fille. « Ari avait une boule à l’estomac. C’était la première mort violente à laquelle il devait faire face depuis qu’il était devenu inspecteur ». Nous découvrirons de même dans ce roman de Ragnar Jonasson que les médecins ne restent pas très longtemps. Ils saisissaient toutes les occasions pour rejoindre de plus grands établissements ou comme Kristin reprenaient leurs études. Tout comme Ogmundur le nouveau venu au poste de police, le médecin Balvina était un nouveau venu à Siglo.

Au commencement de l’enquête au cœur de ce roman proposé par les Éditions de la Martinière, Ari semble presser de passer la relève à son collègue afin de profiter pleinement de son fils les quelques jours où il l’aura. Il fait ainsi un rapide compte rendu des faits à Ogmundur qui devra reprendre les rênes durant son absence. Selon ses premières constatations, il s’agirait soit d’une chute accidentelle, soit d’un suicide. Mais on ne peut lutter contre sa nature, Ari prend des clichés de la scène de crime, si l’on peut dire, avant d’appeler son collègue. Tous deux ont des techniques bien différentes Ogmundur a une approche plus moderne, plus jeune axé sur la bonne humeur et dans un style un peu familier qui comme doit le reconnaître Ari porte ses fruits. Cependant lui de l’ancienne école à un peu de mal avec cette façon de procéder.

Tout au long de Siglo proposé par les Éditions de la Martinière, nous suivons avec passion les avancés de l’enquête. Ari en inspecteur chevronné fait confiance à son instinct et se montre méfiant à l’égard des premiers témoignages, dont celui du couple de personne âgé qui habite l’immeuble d’où la victime aurai chuté « Ari avait un mauvais pressentiment quelque chose ne tournait pas rond chez lui (…) Ari avait de nouveau la sensation que quelque chose n’allait pas dans son altitude », « Ils semblaient nerveux ».

Tout au long de Siglo, nous pourrons observer les techniques d’investigation d’Ari. En fin psychologue au lieu de pousser les gens dans leur retranchement, il préfère laisser agir le silence et les laisser parler d’eux-mêmes ce qui portera ces fruits comme l’on pourra s’en rendre compte. Tout laisse penser à un suicide mais ceux qui la connaissaient ne l’en croit pas capable. Le portrait qu’on fait d’elle est celle d’une enfant modèle « polie, studieuse… ». Elle s’appelait Unnur était solitaire. Ari à la conviction que la victime doit avoir une part d’ombre, un secret qui expliquerait sa mort. Seule ombre au tableau une de ses amies la jugeait trop naïve. Tout porte à croire malgré tout qu’il s’agit d’un suicide. Mais Ari décide d’approfondir l’enquête suite aux différents témoignages qu’il a pu amasser dont celui de la mère de la victime.

Durant l’enquête au cœur de Siglo de Ragnar Jonasson proposé par les Éditions de la Martinière, nous prendrons conscience tout comme Ari que souvent les apparences sont trompeuses. Ari va devoir jongler entre cette enquête et sa vie personnelle. Il va durant le séjour de Kristin et de Stefnir leur laisser la maison tandis que lui ira dormir à l’hôtel. Ari va continuer les investigations tout en essayant de trouver du temps pour eux. Ils « s’étaient souvent affrontés sur ce sujet sur le fait que sa famille aurait dû être la priorité. Cependant Ari avait conscience qu’en étant inspecteur il lui était impossible de se soustraire à ses responsabilités.

Bien qu’il veuille passer le relai à Ogmundur, un nouveau rebondissement va renforcer son implication. Une de ses anciennes conquêtes l’appelle car à la maison de retraite où elle travaille un de ses résidents sénile a écrit sur le mur « elle a été tuée ». Ari va enquêter sur cette piste car on ne doit jamais rien exclure. Dans Siglo de Ragnar Johansson vous apprendrez que dans ce petit village tout le monde se connaît et que tout se sait, pas besoin de technologie, le bouche a oreille suffit à faire circuler les nouvelles à la vitesse de la lumière.

Ragnar Jonasson signe avec Siglo un chef d’œuvre et nous plonge dans une enquête des plus prenante tout en nous faisant partager les aléas de la vie de l’inspecteur en charge. Ce qui le rend plus humain toute en facilitant l’identification et l’empathie. Une fois ce livre proposé par Les Éditions de la Martinière commencé, on veut en connaître le dénouement. Tout comme Ari nous découvrirons que ce village d’apparence si tranquille cache sa part d’ombre, recelé mille et un mensonge. Il y a quelque chose de pourri à Siglo. L’inspecteur va devoir gérer à la fois sa vie privée et une affaire qui se révèle plus complexe que prévu.

Préparez-vous à découvrir les sombres secrets qui se cachent à Siglo grâce à Ragnar Jonasson.

Siglo de Ragnar Jonsson. Éditions de la Martinière.

Prix 21€

Pour plus d’info = https://www.editionsdelamartiniere.fr/

Rédactrice freelance, Pigiste

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam