Culture

Participez à vos risques et périls à un jeu mortel où la frontière entre réel et fiction est des plus mince dans Synopsix d’Angelina Delcroix

Synopsix d'Angelina Delcroix. Hugo Poche Suspense. Photo: Philipe Lim
Synopsix d’Angelina Delcroix. Hugo Poche Suspense. Photo: Philipe Lim

Six personnes sont conviées à jouer les enquêteurs scientifiques sur des reconstitutions de crimes. Les six participants sont coupés du monde dans un manoir encerclé par la neige. Au sein de ce jeu mortel, six cadavres pour 6 scènes de crimes. Le jeu à la fois sadique et mortel peut commencer.

Une question se pose : Jusqu’à où seriez-vous prêt à aller pour remporter 10000 euros ?

Machiavélique. Oppressant. Captivant. Voici les termes qui caractérisent le mieux Synopsix d’Angelina Delcroix. Hugo Poche Suspense nous entraîne en plein cœur d’un huis clos des plus envoûtant où se déroule un jeu des plus machiavélique.

L’intrigue de Synopsix d’Angelina Delcroix nous est livrée à travers plusieurs points de vue. Cela facilite la lecture. De même l’auteur arrive à nous déstabiliser en jouant entre autres sur la temporalité tout en nous donnant de fausses pistes. Il faudra nous accrocher et être des plus attentifs durant notre lecture de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense.

Le prologue nous met l’eau à la bouche en se révélant des plus prometteur. On est au cœur de l’action ou plus exactement du drame. Ainsi tout commence dans Synopsix d’Angelina Delcroix devant le manoir. Ce dernier est encerclé de journalistes véritables charognards.

Ils sont attirés par un scoop des plus macabres. Ainsi « nous sommes aujourd’hui face à un drame sans précédent. Une histoire qui va marquer l’histoire de son empreinte macabre et terrifiante. Juste derrière moi, regardez bien cet endroit ».

En une phrase, l’auteur Angelina Delcroix captive notre attention. A ces mots la journaliste pivote vers le manoir. Ce dernier tient une place centrale dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense. « Celui-ci est protégé par un portail d’une hauteur démesurée balisé de rubans jaunes de scène de crime. La simple vue de cette bâtisse ferait sauter de joie la famille Adams ».

On peut donc en déduire que le manoir est lugubre voire inquiétant. En même temps, ce lieu a été le théâtre d’un crime atroce. Cette impression est renforcée par la phrase suivante « c’est ici qu’a eu lieu l’horrible découverte », « il s’agit d’une affaire criminelle hors norme pour le moment 6 corps ont été retrouvés. Derrière les techniciens en identification criminelle s’affairent. Chacun son secteur, sa scène de crime ».

Ce passage de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense rappel en quelques lignes le jeu macabre auquel vont jouer les participants. A savoir 6 cadavres pour 6 scènes de crime, mais cette fois-ci ce travail est fait par des pros.

Les deux enquêteurs principaux qui vont jouer un rôle clef dans cette enquête font leur entrée. Plus précisément le Lieutenant Carl Ripain et le Major Dominique Loreth de la section de recherche de Lyon. Un des techniciens les interpelle « je crois qu’on n’est pas au bout de nos surprises », « suivez-moi je vais vous montrer ».

C’est à ce moment précis de Synopsix d’Angelina Delcroix que nous allons entrer dans le vif du sujet cela à travers une sorte de flashback. Comme j’ai pu précédemment le faire observer, la temporalité dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense n’est pas toujours linéaire. Tout au moins on est tenté de la remettre en question.

La première partie de cet ouvrage est intitulée Tentation celle de savoir si Mallory va jouer ou pas. Elle est motivée entre autres par l’appât du gain. L’intrigue de Synopsix d’Angelina Delcroix nous entraîne six mois plus tard.

Nous faisons plus ample connaissance avec un des personnages principaux Mallory. La jeune femme apparaît désabusée par son poste. Elle est peu motivée et en conflit avec sa patronne. La jeune femme n’a qu’une envie quitter son taff. Mallory rêve de liberté.

Tout au long de Synopsix d’Angelina Delcroix nous avons accès aux pensées des différents protagonistes. C’est à travers leurs yeux que nous voyons l’intrigue. Cela donne parfois lieu à des moments truculents, car les pensées voire les dialogues sont restitués sans filtre.

Ainsi voici comment Mallory réagit quand son patron l’appelle Mallo « Arrête de m’appeler Mallo (…) c’est mal aux couilles que tu vas finir par avoir si tu continues je te jure ». Cette réaction peut nous sembler des plus virulente. Cependant tout finira par faire sens plus tard dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense.

Le brio d’Angelina Delcroix dans Synopsix est de jouer sur nos attentes. Nous avons ainsi accès au point de vue du tueur, sorte de maître du jeu voire puppet master à l’origine de ce jeu mortel. Il sort du lot, car les parties lui étant consacrées sont en italique.

A ce moment précis de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense Mallory ignore encore qu’une menace plane sur elle. Dans l’ombre, quelqu’un l’observe et referme son piège sur elle. « Tu quittes les lieux seule comme chaque soir (…). Tu ne cherches pas à savoir si tu es suivie.

Tu regardes droit devant. La preuve tu n’as pas remarqué que ça fait une semaine que j’effectue le trajet avec toi (…). Tu n’es concentré que sur une chose toi (…). Tu te dois de contrôler tout la situation, maîtresse de toi des autres, de ta vie. Ça résume assez bien ce que je connais de toi (…) dans très peu de temps c’est ici que je ne ferais qu’un avec toi ».

Dans un premier temps, nous en apprenons un peu plus sur Mallory : son passé, son tempérament de feu…. La routine bien réglée de sa vie va être troublée par un email. C’est ce dernier qui va amener un tournant décisif dans Synopsix d’Angelina Delcroix.

Ce mail l’invite à participer à un jeu de rôle basé sur des énigmes. Dans celui-ci les participants sont conviés à entrer dans la peau de la « police scientifique : devenez expert et remportez 1000000 € ». Ce jeu mêlant réalité et fiction est le noyau de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense.

Le mail invite les futurs participants à se glisser dans la peau d’un technicien de la police scientifique. Ils devront travailler voire plutôt trouver les causes et circonstances d’un crime. Ce jeu se limite à 6 participants.

Une des conditions primordiales pour y participer et ne pas être disqualifié est de garder le secret : silence total. On retrouve un peu l’idée du Fight Club. Ainsi « la première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club ».

Dans un premier temps, Mallory est dubitative. Puis sa curiosité est titillée par ce jeu de piste. Elle veut gagner et décide de tenter sa chance. La récompense étant des plus alléchante. Le jeu mortel au cœur de Synopsix d’Angelina Delcroix commence en douceur avec des énigmes à résoudre. Ces dernières donnent des codes afin de passer au niveau suivant. Les épreuves ont une durée limitée.

Le lien avec la criminologie commence à se tisser doucement. Ce livre proposé par Hugo Poche Suspens, nous en apprend plus sur ce point et sur certaines affaires criminelles. Les découvertes macabres au cœur de ce jeu de piste donnent un coup de fouet à la curiosité de Mallory.

Le jeu est entouré de mystère. Les instructions sont données via une messagerie éphémère instantanée et cryptée. De plus, ils sont programmés pour s’autodétruire 3min après leur ouverture, toute capture d’écran est disqualifiante. Les épreuves se succèdent.

Paradoxalement dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense, on assiste si on peut dire à une mise en abîme. Ainsi, on a accès au point de vue de Jessie Maure une écrivaine dont l’intrigue du roman reprend les grandes lignes de celle de Synopsix.

Au début Mallory nous apparaît comme étant impulsive, limite trop sûre d’elle. Mallory trouve les épreuves trop faciles. Elle en vient à commettre une erreur et à supplier pour avoir une seconde chance. Nous retrouvons le point de vue du maître du jeu. On découvre à ce moment de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense que tout est orchestré, planifié. Peu à peu, le piège se referme sur elle. Cela sans que Mallory en ait conscience.

Bien au contraire, elle se jette à corps perdu dedans. Mallory finit par avoir conscience qu’elle est espionnée. La jeune femme en vient à se demander « qui joue avec elle et depuis quand elle est observée ? ». Cependant cela ne l’empêche pas de prendre part au jeu.

De nouveau dans Synopsix d’Angelina Delcroix, nous retrouvons le point de vue du maître du jeu. Il se languit de rencontrer Mallory. « Plus que quelques heures nous séparent. L’aventure commence avec toi et j’ai hâte de te rencontrer ».

Mallory va se lancer corps et âme dans le jeu oubliant toute prudence et ce malgré un mauvais pressentiment. On retrouve le côté impulsif de cette jeune femme. Cependant la première partie de ce jeu bien qu’encore soft ne semble pas de bon augure.

Dans l’ombre le maître du jeu guette « tu ne peux plus reculer désormais. Tu n’es pas du genre à fuir devant les situations dangereuses. Cette chose s’appelle la peur. Tu n’y es pas encore habitué ». Nous nous doutons qu’il va remédier à cela aux risques et périls de Mallory et des autres participants.

Durant ce passage de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense, la jeune femme ignore plusieurs mises en garde. Comme nous le savons que ce soit dans les contes ou les thrillers ce n’est jamais une bonne idée. Egale à elle-même Mallory se révèle impulsive. La jeune femme fonce tête baissée dans le piège. Elle qui aime tout maîtriser va se retrouver vulnérable et à la merci du maître du jeu.

Au cœur des méandres d’un dédale au sein duquel Mallory s’aventure. Ce dernier la questionne sans qu’elle sache que c’est lui. Elle est sous l’emprise de la drogue. Car il a besoin de certaines infos « tu es mûre à point. Tu ne te rends même pas compte que ces questions ne se posent pas, tu réponds ».

Pendant ce temps, nous sommes guidés dans ce Synopsix d’Angelina Delcroix. Nous retrouvons Jessie Maure. L’écrivaine s’est rendue dans le manoir qui sert de terrain de jeu à son livre. Elle accompagné d’un guide.

Tout au long de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense et ce dès le début de son arrivée dans le manoir l’attitude de Mallory sa personnalité vont être amené à changer. Au cœur de ce lieu sinistre qu’elle va dans un premier temps explorer seule, Mallory va avoir le sentiment d’être observé et ce non sans raison. De même les mystères se multiplient.

Dans Synopsix d’Angelina Delcroix elle aura souvent une sensation de malaise, d’être manipulée. Mallory va expérimenter un sentiment qu’elle ne connaissait pas : la peur. Sa maîtrise d’elle-même son assurance vont être mises à rude épreuve.

Un court instant la jeune femme en vient même à douter. Elle se « pose la vraie question. Et si le jeu n’a jamais existé ? si elle était simplement dans l’antre d’un psychopathe à attendre qu’il revienne muni de tout ce qu’il faut pour la faire souffrir à sa guise ? elle pourrait hurler autant qu’elle veut, il pourrait en jouir (…) personne ne le saurait.

Personne ne la chercherait. Puisque personne ne sait (…). Voilà pourquoi il ne fallait surtout pas parler de l’aventure avant de venir. Elle avait agi comme une petite souris qui entre dans une cage pour un bout de fromage ».

Ce que Mallory ignore contrairement à nous c’est que ses propos sont limite le reflet de la réalité. Son esprit de compétitive, son envie de gagner surpassent le reste. Surtout qu’elle semble avoir toutes les cartes entre ses mains tout au moins dans un premier temps. Car étant la première sur les lieux cela lui donne un net avantage.

C’est à ce moment de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense que nous est rappelé le principe du jeu. Ce dernier est « censé mêler réalité et fiction ». Les participants devront rentrer « dans la peau d’un technicien de la police scientifique pour déterminer les causes et circonstances d’un crime ».

L’isolement, la sensation d’être observé la rendent anxieuse. Mallory en vient à se sentir piégée seule dans ce manoir à la merci et au bon vouloir du maître du jeu. Elle est déstabilisée effrayée, mais a surtout envie de gagner pour entre autres prouver qu’elle peut y arriver.

Dans l’ombre, le maître du jeu se repaît de ce spectacle, de même que de son emprise sur elle. Il veut clairement la briser.

Angelina Delcroix dans Synopsix se joue des attentes du public cela dans un huis clos à l’ambiance des plus oppressante. Le suspens va en s’intensifiant. De même l’alternance de point de vue intime un rythme au récit. On a ainsi accès entre autres à celui du maître du jeu, mais aussi à celui de ses victimes. Il est à la fois le juge, le jury et le bourreau. Cet homme exécute froidement et sadiquement ses victimes.

Mallory se rend sourde aux sons qui l’entourent dont aux cris. De même qu’à l’horreur qui hante ce lieu. Cependant dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense, nous avons de plus en plus conscience qu’elle a pris part à un jeu mortel.

Peu à peu les nouveaux participants vont faire leurs entrées. Mallory n’est pas là pour ce faire des amis, c’est chacun pour soi. Tous les participants à ce jeu machiavélique au cœur de Synopsix d’Angelina Delcroix sont soumis à des règles strictes tout comme à des conditions de vie exécrables (pas d’eau courante…). De même, ils sont soumis à un couvre-feu. Celui-ci commence à 22h, à cette heure-là tous doivent être dans leurs chambres.

Le point de vue de Jessie Maure est une sorte de mise en abîme. Il semble refléter les problèmes qu’a pu rencontrer l’écrivaine. On peut noter de multiples rebondissements dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspens, l’identité du maître du jeu nous reste secrète un long moment.

Tous sont suspects. Etonnamment l’instigateur de ce jeu donne lui-même l’idée de suivre une ligne directive des plus strictes. « Mais c’est écrit comme ça il n’a pas le choix (…) ». La littérature, la lecture tiennent une place importante dans cet ouvrage.

Les cris de douleur se poursuivent toutes les nuits dans ce lieu d’horreur servant de terrain de jeu géant. A la fois sorte de torture psychologique ou servant à questionner leur conscience. Le maître du jeu donne l’impression de vouloir les briser ou tout au moins de voir jusqu’à où ils sont prêts à aller pour gagner.

En s’aventurant de plus en plus profondément au cœur du manoir et du jeu les énigmes se font plus corsées. Le cauchemar devient réalité. Chacun réagit différemment face à cette révélation.Ainsi Mallory préfère s’aveugler, se rassurer face aux mises en scène glauques et réalistes.

Pour elle « tout fait partie du jeu ». Cela même quand son corps lui intime l’ordre de partir face à l’horreur. La jeune femme préfère ignorer l’évidence. Comme le dit si bien l’expression « il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ».

Cependant le maître du jeu observe dans l’ombre et impose sa domination « fuir cet endroit est impossible tu l’as compris depuis ton arrivée, même si ton esprit ne te l’a pas encore clairement énoncé. Tu te persuades que si tu restes c’est parce que tu le veux (…), mais en fait tu restes car tu n’as pas le choix ma belle. Tu n’as rien décidé du tout tu es en train de subir. Les décisions c’est moi qui les prends (…) et oui je connais beaucoup de choses sur toi. Et je sais que tu vas jouer jusqu’au bout ».

Sur ce point la Mallory ne sera pas la seule et tiendras bon. Cela même si parfois elle s’interroge. Ainsi la jeune femme se demande pourquoi elle ne prend pas la décision de partir maintenant. Sa soif de gagner l’empêche de voir clairement la vérité. On peut être tenté de se demander jusqu’où on serait prêt à aller pour gagner ?

Dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense en n’intervenant pas, ils deviennent en quelque sorte complices. Certains d’entre eux ressentent un sentiment de culpabilité. Mallory comme la majorité des participants n’écoute pas leur 6e sens qui les avertit que quelque chose cloche dans ce jeu. De même ils ne s’interrogent pas sur la véracité de ce qui passe dans ce lieu sinistre au milieu de nulle part.

L’intrigue au cœur de Synopsix d’Angelina Delcroix va subir un tournant décisif dans la partie 3. Dans cette dernière, les interrogatoires et le récit sous forme de flash-back s’alternent. De même, le sarcasme est présent dans cette section.

Les participants ont chacun leur propre personnalité, façon de penser et de réagir face à ce jeu mortel. Cependant on peut noter quelques tensions, le doute, la suspicion, le désir de gagner instaurent une certaine paranoïa. Ce qui fait que quelques-uns d’entre eux s’enferment dans la solitude.

Dans ce livre proposé par Hugo Poche Suspense certains d’entre eux sont plus ou moins troublés. Leurs convictions, leurs consciences sont mises à rude épreuve. Une partie d’entre eux en viennent à ne pas vouloir poursuivre, car ils entrevoient l’horreur au cœur de jeu mortel.

Ainsi l’un des participants en particulier tente de les faire réagir « on parle de ce qui se passe ici ou pas ? », « on va faire semblant longtemps (…) je ne sais pas ce que vous avez découvert ici même jusqu’où vous êtes prêt à aller ».

Ils vont être amenés à plonger au cœur de l’horreur dans ce jeu des plus macabres. Aucun des participants n’en sortira indemne. Ils vont perdre une part d’eux et être amené à se voir différemment. Tous les participants seront tous plus ou moins impacté par ces jeux machiavéliques et sadiques.

On est happé par ce thriller des plus haletant proposé par Hugo Poche Suspense. La compétition a réveillé en eux d’étranges pulsions et les a amenés à se demander jusqu’où ils sont prêts à aller pour gagner. Ainsi plus on avance au cœur de Synopsix d’Angelina Delcroix plus les énigmes se font sordides et macabres.

Cependant la majorité d’entre eux vont continuer à jouer oubliant toutes mesures. Tous sont manipulés et prennent part à un jeu mortel et cruel où un chacun ne peut compter que sur soi. Ils en viennent à tous se suspecter.

Nous sommes tenus en haleine dans cette plongée au cœur de l’horreur et ce jusqu’à la dernière page de ce livre proposé par Hugo Poche Suspense. Une chose est sûre avec Synopix d’Angelina Delcroix on n’est pas au bout de nos surprises. Entre multiples rebondissements, suspicion l’autrice nous entraîne à sa suite dans ce jeu mortel et nous amène à nous interroger.

Serez-vous prêt à relever le défi du jeu d’énigmes mortelles au cœur de Synopsix d’Angelina Delcroix

Synopsix d’Angelina Delcroix. Hugo Poche Suspens. Prix : 8,50€

Pour plus d’info : https://www.hugopublishing.fr/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam