Culture

Passez de l’autre côté du miroir en plongeant dans les Mondes imaginaires de Speedy Graphito

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Coloré. Imaginatif. Surréaliste. Voici les termes qui caractérisent le mieux la nouvelle exposition temporaire du Musée en herbe. Cette fois si nous sommes conviés à plonger en immersion totale au cœur de l’imaginaire haut en couleur voire surréaliste du génialissime Speedy Graphito. Comme toujours avec le Musée en Herbe cela se fait dans une approche de l’art axé sur le jeu et l’humour. De même toujours dans l’optique de rendre l’art accessible à tous de 3 à 103 ans.

La spécificité de ce musée est d’être dédié aux enfants. Il propose de tout temps des expositions hautes en couleurs, ludiques, amusantes, mais surtout interactives. Cela n’est pas pour déplaire à Speedy Graphito « le monde de l’enfance me touche particulièrement, car c’est là que l’imagination est la plus fertile ». Une chose est sûre la sienne est des plus prolifique et des plus truffée de références.

Loin d’être uniquement spectateurs dans Les Mondes imaginaires de Speedy Graphito nous sommes conviés à participer de multiples façons. Cela qu’on soit petit ou grand, que ce soit en s’adressant à nous à travers des activités interactives voire en faisant appel à nos souvenirs.

Une chose est sûre vous ne vous ennuierez pas bien au contraire tout au long de cette exposition au Musée en herbe consacrée aux Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Vous retrouverez un instant une âme d’enfant. On est tour à tour émerveillé, interloqué, séduit par ce voyage dans l’esprit créatif de l’artiste.

Commençons maintenant notre odyssée dans l’univers à la fois onirique et surréaliste des Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Vous serez confronté à une quarantaine d’œuvres variées autant de fenêtres ouvertes sur l’imagination de l’artiste.

Toutes ces œuvres sont de véritables énigmes truffées de multiples références à l’histoire de l’art, la BD, les dessins animés, les jeux vidéo…. Il vous faudra donc prendre le temps de les décrypter pour les apprécier à leur juste valeur. A travers ses œuvres l’artiste initie nos enfants à l’histoire de l’art grâce à des anecdotes historiques et à des jeux. Ils sont de même conviés à participer à un jeu de piste qui a pour cadre les Mondes imaginaires de Speedy Graphito.

Nous sommes dans un premier temps accueillis par une effigie géante de l’artiste entouré de peluches. On a l’impression qu’il nous convie ainsi à passer de l’autre côté du miroir et à plonger en immersion totale dans son univers pop aux couleurs acidulées proche parfois du mouvement surréaliste.

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Notre première escale dans cette exposition temporaire du Musée en Herbe, nous entraîne dans La Chambre aux multiples trésors. Nous y retrouvons tous comme les enfants une multitude de héros de notre enfance et de celle de Speedy Graphito (Mickey…).

L’artiste ne nous quittera plus et nous servira de guide afin de nous plonger en immersion totale dans ses Mondes imaginaires. Dans la première partie de cette exposition temporaire au Musée en Herbe nous ferons connaissance avec Lapinitude. C’est « un drôle de lapin » que Speedy Graphito a créé « il y a plus de 30 ans. Il ressemble à une statue. Il est mon compagnon et mon ange gardien. Il ne me quitte jamais. Il me regarde peindre et guide parfois ma main. Il apparaît souvent dans mes tableaux. Ouvre l’œil ».

Les interventions de Speedy Graphito sont souvent des plus amusantes, des plus captivantes et nous invitent à interagir. Il lance ici un jeu proche d’où est Charlie. Dans ce nouvel univers proposé par le Musée en Herbe, il nous faudra être attentif de bout en bout pour profiter au mieux des œuvres et décrypter leurs énigmes.

Proche de cette introduction nous pouvons observer une œuvre de Speedy Graphito qui reprend le design de Picsou magazine ou autre magazine du même genre. Sur cette couverture est indiqué « Lapinture magazine ». Nous y voyons une sculpture de lapin réalisée en bloc de béton. Au premier plan, on aperçoit un Donald peu sûr de lui qui tient dans ses mains un marteau et un burin. On voit qu’il a donné un coup sur la sculpture d’où s’écoule de la peinture rose, jaune et bleu. Au pied du tabouret sur lequel Donald se trouve, on peut observer trois lapins de mêmes couleurs que la peinture qui s’écoule de la sculpture. Leur style rappelle celui de Panpan.

Cette référence n’est pas fortuite tout au long de cette exposition au Musée en Herbe, Speedy Graphito nous donne des clés afin de décrypter ses œuvres. Dont « Magazines de rêves », « quand j’étais enfant, j’attendais avec impatience la parution de mes magazines adorés Picsou, Donald, Mickey et Pif m’ont fait rêver. Ils se promènent maintenant dans mes œuvres à côté de Betty Boop, des Stroumphs, de Blanche-Neige ou Bugs Bunny. A nous de les trouver ».

Une section de ces Mondes imaginaires de Speedy Graphito est consacrée aux super-héros. L’artiste tout au long de cette exposition temporaire de par ses interventions semble incarner la figure du conteur. Il nous guide au cœur de ses Mondes imaginaires qui s’incarnent temporairement au cœur du Musée en Herbe. Ainsi concernant les super-héros « je rêvais d’avoir des super pouvoir comme Tarzan, Batman, Superman et Wonder Woman. Le mien serait d’arrêter le temps pour pouvoir peindre d’avantage et réaliser toutes mes envies de créations. Et toi quel serait ton super pouvoir ? ».

A côté de cet encart, nous retrouvons une œuvre des plus colorée une inscription indique « full color star ». On discerne sur un fond rouge le mot Circus. L’image donne l’impression d’avoir éclaté (verre ou ciel brisé). On discerne dans ce patchwork de héros de notre enfance: Tarzan, Bugs Bunny….

Nous retrouvons aussi dans La Chambre aux multiples trésors de ces Mondes imaginaires de Speedy Graphito des portraits en style mandala de Donald, Dumbo et Betty Boop. De même qu’un tableau dans un style rappelant en partie le graffiti. Ce dernier met en scène Blanche-Neige associée au consumérisme. La pomme qu’elle tient dans sa main renvoi au logo d’Apple.

On peut de même voire des phrases, slogans dont le style rappel les tags : « never forget who you are », « fast culture » …. Nous discernons de même Mickey, Félix le chat. Ces slogans et associations d’images tentent de nous faire réfléchir et illustrent la culture de masse.

Le Musée en Herbe nous invite ensuite à pénétrer dans une autre section des Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Il s’agit cette fois de La Cité des énigmes. « Les œuvres y soulignent notre addiction aux nouvelles technologies et à la culture numérique : pixels, jeux vidéo, écrans d’ordinateur, de téléphone ou de télévision ». De part et d’autre de l’entrée de cette section, on peut voir des jeux d’arcades.

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Notre regard est attiré dans un premier temps par un tableau et une sculpture qui rappellent l’incontournable et cultissime Tétris. Voici comment Speedy Graphito nous introduit dans cette vision de son esprit créatif. « Pixel art », « Dans les jeux vidéo de ma jeunesse, les images étaient faites de gros carrés de pixels. Sur mes tableaux, je remplace les pixels carrés par des gélules de médicaments : devenir accros aux jeux vidéo peut être dangereux pour la santé. Qui reconnais-tu parmi ces personnages ? ».

Les œuvres de l’artiste apparaissent souvent comme une interrogation sur la société faite de façon habile. Ainsi Pacman dans un tableau se métamorphose en logo d’Apple. De même Speedy Graphito invite petits et grands à retrouver le plaisir de jouer entre autres aux jeux d’arcade « A toi de jouer ». Cette phrase résume assez bien l’esprit de cette exposition temporaire.

Les œuvres colorées de cet artiste touchent à tout sont de véritables patchworks, sorte de mystères à décrypter. Dans celles-ci, personnages et époques variés se côtoient dans un style proche du surréalisme. Ce rapprochement est clairement assumé dans la section le Musée dans les nuages des Mondes imaginaires de Speedy Graphito.

Vous retrouverez dans cette partie de cette exposition temporaire du Musée en Herbe de nombreuses références à l’histoire de l’art. Dont au mouvement surréaliste qui nous ouvre les portes « d’un monde imaginaire et poétique ». La célèbre silhouette de Magritte hante ainsi certaines des œuvres de Speedy Graphito.

Nous y retrouvons d’autres œuvres célèbrent qui se côtoient collant en ce sens au surréalisme. On peut ainsi apercevoir dans ces tableaux des références à l’art et à la pop culture. On peut ainsi y retrouver : Bob l’éponge y tient un burger, des Pokémons, un Donald tout jeune, une vague rappelant les estampes japonaises d’Hokusai.

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Cela toujours dans une optique ludique, interactive et amusante. Ainsi une colonne invite petits et grands à rechercher et superposer les œuvres, afin de retrouver les œuvres ayant inspirées ses tableaux. Cela permet de décrypter en partie tout au moins ses créations, tout en plongeant petits et grands tout en douceur dans l’histoire de l’art. 

Speedy Graphito s’exprime sur le surréaliste « j’adore les musées tout spécialement les œuvres fantastiques sorties tout droit de l’imaginaire des artistes. Comme dans un rêve je réunis dans mes tableaux les héros de mon enfance et mes artistes préférés : Dali, Chagall, Magritte Piacsso… ».

L’artiste nous invite ensuite à faire une escale à la fois déstabilisante, colorée et surréaliste dans son Tunnel spatiotemporel. Dans cette salle de l’exposition temporaire au Musée en Herbe, nous plongeons encore plus profondément dans les Mondes imaginaires et l’esprit créatif de Speedy Graphito.

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Ce dernier nous invite à pénétrer dans « ce tunnel où j’ai imaginé un futur peuplé de navettes spatiales, des robots, d’objets volants et de tours gigantesques avec au loin une ville recouverte de marques et de publicité qui scintillent dans la nuit ». Cette installation des plus lumineuse est entre SF et consumering / les lumières changent de couleur, les images changent. Un effet de reflet déstabilisant joue sur la perspective.

Notre voyage prend fin bien trop rapidement à mon goût tant nous sommes happés par les Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Dernier arrêt : le Jardin fantastique, celui-ci porte bien son nom. La dernière pièce de cette exposition temporaire du Musée en Herbe, nous entraîne dans une destination dépaysante à savoir : le Jardin fantastique. Il est la fois onirique, surréaliste. Dans ce lieu, on déambule dans un jardin labyrinthique univers unique s’incarnant au cœur des Mondes imaginaires de Speedy Graphito.

Vous y ferez connaissance avec des créatures chimériques tour à tour mythiques, mythologiques, tribales et fantastiques. Elles sont constituées de branchages, feuilles, lianes…. Nous pénétrons dans une forêt fantastique peuplée d’êtres chimérique : dont un couple d’Amants des bois. Leurs corps sont réalisés dans un style rappelant les mandalas en noir et blancs. Ils contrastent avec la végétation qui les entoure. On peut aussi observer de magnifiques sculptures.

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Cette section des Mondes imaginaires de Speedy Graphito vous propose une œuvre interactive des plus amusante et intéressante. Au cœur des arbres sont disposés des appareils ingénieux des plus colorés. Ils nous invitent à entendre des comptines dépaysantes.

Le Musée en Herbe nous convie à entamer un voyage époustouflant dans les Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Dans cet univers onirique des plus surréaliste, le réel et l’imaginaire ne forment qu’un. A travers des jeux de piste, des jeux d’arcade, petits et grands s’émerveillent tout en s’interrogeant au sein des Mondes imaginaires de cet artiste d’exception. Son œuvre fait mainte fois appel à l’univers de l’enfance.

Comme toujours le Musée en Herbe nous propose une exposition temporaire des plus colorée où les visiteurs qu’ils soient petits ou grands sont les héros. Les Mondes imaginaires de Speedy Graphito comme toutes les expositions proposées par ce musée, nous invitent à apprendre tout en nous amusant.

Notre curiosité, notre intérêt sont émerveillés et captivés tout au long de cette escale hors du temps. Des jeux et anecdotes conçues pour les enfants et les grands enfants, nous invitent à plonger en immersion totale dans l’esprit créatif de Speedy Graphito.

Laissez-vous entraîner au cœur des Mondes imaginaires de Speedy Graphito grâce au Musée en Herbe

Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe
Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe

Les Mondes imaginaires de Speedy Graphito. Musée en Herbe. 23 rue de l’Arbre-Sec 75001 Paris. Ouvert tous les jours (Fermé le 25 décembre et le 1er janvier) de 10h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h.

Pour plus d’info : http://museeenherbe.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam