Culture

Pénétrez dans l’univers décalé des récits de mode d’Hussein Chalayan au musée des Arts décoratifs

Collection Airborne, printemps/été 2007 © Christopher Moore avec la collaboration de Swarovski

Jusqu’au 13 novembre au musée des Arts décoratifs, les Récits de mode d’Hussein Chalayan réconcilieront les Fashion victim et les passionnées d’art numérique.

Préparez-vous à être dépaysé en pénétrant dans l’imaginaire de cet artiste avant-gardiste qui fait rimer la mode avec la sculpture, les vidéos, les mannequins et les effets spéciaux dignes du cinéma et de ses films de science-fiction.

Vous évoluerez dans un monde en perpétuel mutation ou la fonction des objets évolue pour atteindre à la fois le milieu de la mode et le statu d’œuvre d’art. Récits de mode d’Hussein Chalayan, nous démontre la maestria de cet artiste qui met en scène ses créations comme un véritable réalisateur ou metteur en scène afin de laisser s’exprimer son imagination ou faire passer un message.

Le musée des Arts décoratifs met à la disposition d’Hussein Chalayan deux étages pour exposer ses œuvres et nous plonger grâce à un éclairage doux et une ambiance assez feutrée au cœur du processus de création et au sein de l’imaginaire de cet artiste visionnaire.

Récits de mode exploite autant votre vue que votre ouï en vous forçant à vous interroger sur les processus de création ou les scènes auxquelles vous assistez. Vous pourrez découvrir durant votre déambulation au sein de cette exposition entre autres chef-d’œuvre: Un spécimen de ses Buried dress qui ont rendu célèbre ce créateur, il s’agit d’une robe inhumée dans un jardin pour mettre à jour les métamorphoses dues à la dégradation et à la corruption. Cette robe comme la majorité des modèles exposées ont été portées durant des défilés de mode.

Vous verrez décliner en plusieurs étapes l’une de ces Robes par avion, il s’agit d’un modèle envoyé dans une enveloppe et prêt à être exposé. Elles ont été faites pour donner l’impression d’être crées à partir de papier à lettre, le matériel employé est plus solide. Ces robes express semblent provenir d’un travail de pliage, elles ressemblent à un patron de robe.

Iam Sad Leyla illustre à la perfection le travail des différents médias et le talent de metteur en scène d’Hussein Chalayan. Vous y verrez une statue grandeur nature d’une chanteuse turque son visage est projeté sur la tête du mannequin. Il s’agit d’une image numérique vous entendrez en fond sonore et pourrez de même apercevoir l’intégralité de son spectacle.

Tout au long de ces Récits de mode vous serez confronté pour votre plus grand plaisir et votre plus grand étonnement à une redéfinition, une nouvelle perspective de la mode où la métamorphose, la mutation, le son et l’image sont mobilisés pour vous réapprendre à observer et comprendre l’univers qui vous entoure et la mode.

Plongez en immersion totale, jusqu’au 13 novembre au musée des Arts décoratifs, dans un autre monde où l’imaginaire d’Hussein Chalayan prend vie et réinvente la mode à travers ses Récits de mode.

Récits de mode d’Hussein Chalayan, musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli 75001 Paris. Horaires d’ouverture: du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h (uniquement pour les expositions temporaires)

Pour plus d’information:www.lesartsdecoratifs.fr

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam