Culture

Redécouvrez pour votre plus grand plus plaisir les œuvres de Robert Altman grâce à la Cinémathèque Française

Jusqu’au 11 mars plongez dans l’univers de ce cinéaste de talent à travers une rétrospective composée de films dont la renommée varie, mais qui garde la marque de Robert Altman.

Ces œuvres sont teintées d’ironie et d’humour noir qui sont les signes de distinction de Robert Altman. L’aspect parfois réaliste des films que ce soit par le sujet ou la façon de filmer finit par déboucher sur une certaine distanciation. Vous pourrez voir ou revoir entre autre: The Player, Short Cuts et pleins d’autres œuvres qui ont marqué les esprits.

Pour ceux dont la filmographie de Robert Altman serait: une nouveauté, un mystère ou une énigme à demi résolut. Vous aurez l’occasion de voir pour la première fois les films qu’il a réalisé pour la télévision, dont quelques épisodes du plus grand maître du suspens Alfred Hitchcock présente et un de Bonanza.

Robert Altman s’intéresse ou tout au moins captive l’attention des spectateurs sur des personnages attachants, amusants ou tout au moins hauts en couleurs. Vous aurez le plaisir ainsi de rencontrer ou de retrouver le personnage de «Pierce Œil de lynx»inoubliable jeune chirurgien complètement déchainer et décaler de Mash. Ce jeune homme interprété avec brio par Donald Sutherland et ses acolytes sont des antimilitaristes plus intéressés par les filles et l’alcool que par les autres choses. Cette comédie reposant sur l’humour noire s’avère aussi des plus émouvantes Robert Altman sait jouer sur l’empathie des spectateurs. Mash a reçu la palme d’or à Cannes.

Cette rétrospective vous permettra de regarder des copies de films de très bonnes qualités datant des années 50 à 2001. On peut observer que ce sont ses œuvres des années 70 qui tiennent une large place dans la filmographie sélectionnée. Vous aurez ainsi l’occasion d’apercevoir les différences par rapport au cinéma actuel, du point de vue de la censure, de la façon de filmer, de l’image….

Nous sommes tous des voleurs ( thieves like us) fut projeté en ouverture de cet hommage et date de cette période (1974). Si vous n’avez pas pu assister à cette projection vous pourrez vous rattraper en février et y découvrir Keith Caradine tout jeune. Cette fresque sur le gangstérisme nous montre des bandits sous un aspect banale (dans leurs familles,…) et la perte de l’innocence de l’un des leurs sacrifié. On bascule d’une certaine insouciance vers la violence la plus pure.

Planifiez votre venue à la Cinémathèque Française, en choisissant avec soin les films qui vous intéresse. Il ne vous restera plus qu’à vous installer confortablement et profiter pleinement des œuvres de Roberts Altman.

Rétrospective Robert Altman à la Cinémathèque française jusqu’au 11 mars. Pour plus d’information: http://www.cinematheque.fr/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam