Culture

Retrouvez votre âme d’enfant grâce aux Contes merveilleux de Ray Harryhausen qui allient la magie à celle des effets spéciaux

DVD Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen. Carlotta Films Photo: Philippe Lim
DVD Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen. Carlotta Films Photo: Philippe Lim

Féerique. Éblouissant. Enchanteur. Voici les termes qui caractérisent le mieux Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen proposés en DVD par Carlotta Films. Ces petites merveilles sont des œuvres inédites du maître des effets spéciaux a qui l’on doit entre autres : Jason et les argonautes, le 7e voyage de Sinbad et Monsieur Joe. Le travail de Ray Harryhausen a su inspirer de nombreuses œuvres dont Star Wars.

Carlotta Films nous donne la possibilité de découvrir 5 courts-métrages inédits, plus exactement cinq contes merveilleux. Ils sauront ravir les fans de Ray Harryhausen et des effets spéciaux dont je fais parties. Ces petites merveilles sauront séduire aussi bien les petits que les grands. Cela en vous entraînant dans une aventure féerique, fantastique qui vous invitera à rêver.

Les Contes Merveilleux de Ray Harryhausen s’étendent de 1949 à 2002. Vous pourrez dans ce DVD proposé par Carlotta Films voir à travers ces courts-métrages l’évolution des techniques des effets-spéciaux. Vous serez entraîné dans des Contes merveilleux mais aussi dans une Fable de Jean de la Fontaine.

Ce DVD proposé par Carlotta Films comporte une série de bonus extraordinaires dont un court reportage intitulé « Si Ray Harryhausen m’était conté ». Il vous en apprendra plus sur ce maître des effets-spéciaux et sur ses œuvres. J’ai ainsi découvert concernant la genèse de ces Contes merveilleux que Ray Harryhausen a trouvé son inspiration un peu partout dont dans les Contes de Grimm, et ceux de Perrault. Ray Harryhausen s’est inspiré des dessins du talentueux illustrateur Gustave Doré qui a illustré entre autres les Contes de Perrault, mais aussi Les Fables de la Fontaine. Ils ont eux aussi attisé l’intérêt de Ray Harryhausen.

Pénétrons maintenant et pour notre plus grand plaisir dans l’univers féerique et fantastique des Contes merveilleux de Ray Harryhausen. Notre aventure commence avec Le Petit Chaperon rouge. Afin de décrypter totalement ce chef d’œuvre, je vous recommande de regarder tous les bonus de ce DVD proposé par Carlotta Films. Je dois vous avouer qu’en règle générale je ne regarde pas automatiquement tous les bonus des DVD, mais cette fois-ci j’ai dérogé à la règle et ai été scotchée sur place.

Ray Harryhausen a fait le choix dans ces Contes Merveilleux d’employer une voix-off qui nous narre les histoires. On n’a qu’une envie s’installer confortablement pour nous laisser entraîner dans l’univers merveilleux de ces contes et du génial Ray Harryhausen. Il s’est amusé à tester les innovations des effets spéciaux dans ces histoires féeriques.

Dans Le Petit Chaperon rouge nous pénétrons dans un univers merveilleux où l’on retrouve la trame des classiques conte de fées illustrée à merveille par la magie des effets spéciaux. Nous retrouvons ainsi la figure de la mise en garde, quand Le Petit Chaperon rouge veut cueillir des fleurs qui se trouvent hors du sentier. Au souvenir de la mise en garde de sa mère, le plan se resserre sur le visage de la petite fille. A côté on peut apercevoir une sorte de bulle, fenêtre où l’on revoit dans une sorte de flash-back, une scène que nous avons vu précédemment où la mère met en garde Le Petit Chaperon rouge.

Tous Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen présents dans ce DVD proposé par Carlotta Films et Le Petit Chaperon rouge ne déroge pas à la règle reposent sur le principe du stop motion dont Ray Harryhausen va devenir le maître incontesté. Il emploie des marionnettes articulées. Il est intéressant noter que ce maître des effets spéciaux a créé 5 à 6 têtes par personnage et se servait de fondues enchaînées pour changer les expressions.

Une chose est sur Le Petit Chaperon rouge comme les autres personnages de ces Contes merveilleux proposés par Carlotta Films c’est que les personnages ont des visages plus qu’expressif. Ils servent au mieux l’histoire et vont parfois jusqu’à créer de l’empathie chez nous. Ainsi dans Le Petit Chaperon rouge, elle sourit est étonnée, éprouve de la joie, de la peur, doute, se remet en question tout au long de cette histoire.

Ray Harryhausen exploite dans Le Petit Chaperon rouge en plus du stop motion, les mouvements de caméra. De même que le mélange de prise de vue réelle et de stop motion. On peut ainsi voir dans une scène de ce conte un cours d’eau. Pour restituer le mouvement de l’eau. Ray Harryhausen à l’idée de filmer une vraie rivière avec un cadre noir en haut. Puis il filme le Petit Chaperon rouge avec un cache noir en bas. Puis, Ray Harryhausen assemble les deux. Nous retrouverons ces effets spéciaux tout au long des Contes merveilleux disponibles en DVD chez Carlotta Films.

Comme nous pouvons nous en douter le Petit Chaperon rouge finie par croiser sur sa route le grand méchant loup. Bien que ses crocs soient des plus menaçantes, comme il s’exprime bien et avec douceur la petite se laisse charmer. Cela malgré ses abords peu engageants. Ce loup est un lointain coussin de celui à deux têtes présent dans le Choc des Titans. Devant la petite fille étonnée le loup s’élance. Dans une alternance de plans, l’on voit la bête en pleine course opposée à la grand-mère qui dort. Elle est inconsciente de la menace qui se rapproche.

On suit avec passion cette aventure restituée à merveille par le talent et l’ingéniosité de Ray Harryhausen. Comme tous bons conteurs qui se respecte la voix-off s’adapte selon le personnage qu’elle incarne et cela dans tous Les Contes merveilleux proposés en DVD par Carlotta Films Ray Harryhausen s’arrange avec l’histoire en créant une fin au ton plus soft. Tous ces contes se concluent avec la formule d’usage « et ils vécurent heureux jusqu’à la fin de leur jour ».

Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen se poursuivent avec Hansel et Gretel. Comme précédemment les visages de ces marionnettes articulées sont des plus expressifs. Au début de cette histoire le visage grave du père contraste avec ceux réjouis des enfants.

Nous retrouvons ensuite le conte cher à notre cœur dans une nouvelle adaptation. En voulant trouver de la nourriture les deux enfants décident de partir dans la forêt pour retrouver le chemin. Ils en marquent le chemin avec des miettes de pain. On trouve parfois des pointes d’humour, un drôle d’oiseau se nourrit de ces dernières.

Comme nous nous en doutons leur pas finissent par croiser la route d’une méchante sorcière. Elle fait apparaître par magie, enfin surtout celle des effets spéciaux, une maison en pain d’épice. Dans ce conte moral comme dans le précédent, les enfants ne tiennent pas compte de l’apparence terrifiante de la sorcière. Ils ne prennent en compte que ses paroles gentilles qui les charmes. Malheureusement pour eux les enfants lui font confiance.

Nous sommes amenés ensuite dans Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen à faire connaissance avec la sublime Raiponce. Tout commence avec un plan sur une tour dans un endroit désertique. L’image se resserre sur une fenêtre où l’on voit une jeune fille coiffer sa longue chevelure dorée. Nous retrouvons ensuite la trame de conte que nous connaissons tous. Raiponce paie la faute de ses parents qui ont volé des légumes dans le jardin de la sorcière. Comme dans tous Les Contes merveilleux présent dans ce DVD proposé par Carlotta Films on ne sait si on est plus charmé par la magie des contes de fées ou par celle des effets spéciaux.

Étonnement on peut voir une certaine théâtralité dans les mouvements dont ceux traduisant les émotions des personnages. Ainsi, quand le prince aperçoit Raiponce on le voit le visage comme éblouie les mains sur le cœur. Il doit s’adosser à la tour sous le coup de l’émotion. On peut noter un côté assez cinématographique à travers ces Contes merveilleux de Ray Harryhausen avec des alternances de plans, des fondues enchaînées et raccord. Ainsi, quand la voix-off dit que la sorcière va couper les cheveux de Raiponce. On peut voir un plan sur les ciseaux qu’elle tient dans sa main.

Nous quittons l’univers des contes de fées ensuite pour pénétrer dans celui du merveilleux, de la mythologie avec l’histoire du Roi Midas. Dans cette section des Contes merveilleux proposés en DVD par Carlotta Films, Ray Harryhausen transpose cette histoire de la mythologie ancienne au moyen-âge dans un décor de style médiéval. Ce maître des effets spéciaux essaie un mouvement de camera compliqué avec un mouvement de grue.

Nous découvrons dans une scène à l’intérieur d’un château notre cher Midas préoccupé, car même s’il est riche, pour lui il ne l’est pas assez. A ses côtes on retrouve Zoe sa douce et innocente fille. La magie du cinéma, des effets spéciaux et de cette histoire font merveille. On le voit descendre un escalier en colimaçon et plonger au cœur des ténèbres là où Midas conserve sa richesse. Du fait de sa cupidité, il va faire un vœu irréfléchi.

Une pièce tombe au sol. Un nuage de fumée s’en échappe et devant le visage étonné de Midas laisse place à une étrange créature qui n’est pas sans rappeler Nosferatu : oreilles pointues, chauve avec de plus une cape rappelant celle des vampires lui propose un pacte. Si Midas le désire dès demain tout ce qu’il touchera se transformera en or. Les effets spéciaux dans ce Conte merveilleux de Ray Hayyrhausen, sont tout simplement à couper le souffle on n’en attendait pas moins de ce maître du genre.

Pour clôturer ces 5 histoires merveilleuses, mais non pour autant notre voyage dans l’imaginaire de Ray Harryhausen nous poursuivons avec La Fable de la Fontaine : Le Lièvre et la tortue. L’on peut voir une note à l’écran nous annonçant que « ce film a été commencé en 1952 pour être achève cinquante ans plus tard ».

Vous apprendrez entre autres grâce au documentaire présent dans ce DVD proposé par Carlotta Films intitulé « Si Ray Harryhausen m’était conté » que le maître des effets spéciaux s’est arrêté à la moitié du Lièvre et la tortue, car il a été appelé sur un tournage. C’est ce qui signe la fin des contes de fées mis en scène par Ray Harryhausen. En 2002, deux jeunes animateurs vont le voir durant sa retraite pour reprendre le flambeau. Le maître des effets spéciaux va superviser l’animation du film.

Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen nous invitent maintenant à pénétrer au cœur de la fable du Lièvre et de la tortue. La tortue face aux brimades du lièvre finit par le défier à la course. Ce dernier porte des habits est imbu de lui-même et désinvolte. Un majestueux renard fait son entrée élégamment vêtue d’une veste rouge à queue-de-pie. Il sert de juge. On voit une opposition se tisser entre la tortue qui avance tranquillement et semble plus que concentrée et le lapin souriant, insouciant. On suit avec passion l’adaptation de cette fable réalisée par Ray Harryhausen.

Dans ce DVD proposé par Carlotta Films, les bonus sont tout aussi captivants que ces 5 contes merveilleux. Ray Harryhausen une fois démobilisé décide de réaliser des contes de fées. Son idée est d’utiliser de façon pédagogique des images animées. Tout commence avec Les Contes de ma mère Loye. Vous aurez le plaisir de les découvrir dans les bonus de ce DVD.

Rassemblés en courts-métrages ces petits films de 3 min vont faire le tour des écoles. Ils vont servir de point de départ à la série des contes de fées que Ray Harryhausen va réaliser. A ses débuts, il s’agit d’une histoire de famille : sa mère l’aide à faire les costumes de ses marionnettes articulées. Son père prête main forte pour les décors, mais aussi en créant les armatures mécaniques de ses créations. Ce recueil d’histoires présent dans les bonus du DVD des Contes merveilleux, s’ouvre littéralement avec l’ouverture de rideau. Nous apercevons un livre intitulé Les Contes de la mère Loye.

Vous serez de nouveau émerveillé par la magie de cette histoire et des effets spéciaux. Le livre s’entrouvre. On voit une vieille femme avec une baguette magique suivie d’une oie. Nous en déduisons qu’il s’agit de La mère Loye la narratrice de l’histoire. Puis le livre s’ouvre sur une page présentant le cast comprenant la liste des différents personnages ou plutôt histoires. Cette femme fait apparaître par magie une table, puis un projecteur. L’image se projette sur le livre. Il s’agit de méta-cinéma. Nous plongeons au cœur de l’histoire. S’en suivent : La Petite demoiselle Muffet, La vieille madame Hubbard, La Dame de cœur et Humpty Dumpty. Vous serez plus que charmé par ces histoires fantastiquesoù parfois le 4e mur est rompu. Ainsi, Un des personnages nous fait, un clin d’œil.

Ce DVD proposé par Carlotta Films rend hommage au talent du maître sans conteste des effet spéciaux Ray Harryhausen. Vous pourrez trouver une sélection de ses premiers films dont une pub pour les Lucky Strike. Evolution où nous voyons des dinosaures. La menace arrive d’un coup en la personne d’un cruel tyrannosaure. On assiste à un combat. Puis on est étonné de voir un homme en prise de vue réel confronté pour son plus grand étonnement avec des créatures avant de revenir au stop motion. Ainsi que des films réalisés par Ray Harryhausen qui une fois mobilisé travaille dans le service cinéma de l’armée. Il va y côtoyer entre autres Frank Capra.

Ray Harryhausen va faire des films d’animation à visé pédagogique, permettant d’apprendre entre autres comment construire des ponts. Vous aurez le plaisir dans voir des exemples dans la section Premier films des bonus du DVD des Contes merveilleux de Ray Harryhausen proposé par Carlotta Films : vous aurez aussi le bonheur d’en apprendre plus sur ce maître des effets spéciaux dans « Si Ray Harryhausen m’était conté » Il s’agit d’un entretien avec Gilles Penso réalisateur de Ray Harryhausen le Titan des effets spéciaux.

Ce dernier n’aura bientôt plus de secrets pour vous. J’ai ainsi appris que c’est à 13 ans que cette vocation est venue à Ray Harryhausen. King Kong qu’il a vue au cinéma a été une révélation pour lui. Au début, il a tenté de faire pareil avec les moyens du bord, Ray Harryhausen bricole ses premières figurines. Nous avons la chance de voir des extraits d’images d’archives. Sa carrière fut émaillée de nombreuses rencontres dont George Pal….

Au fur et à mesure de ses incursions dans l’univers des contes de fées, on voit la technique des effets spéciaux évoluer. En vrai maître des effets spéciaux et de la magie des images Ray Harryhausen se rend compte que l’on peut mélanger le réel et l’animations pour semer le trouble dans l’esprit des spectateurs. Il réutilisera se procéder plus tard dans ses longs-métrages. Son style s’affine tout passe par le dessin.

Carlotta Films avec son DVD Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen nous donne l’opportunité de voir ce maître des effets spéciaux sous un autre angle. Cela à travers des films intemporels que tous fans d’effets spéciaux et de son travail se doivent de connaître. Ces 5 contes contemporains sont des courts-métrages inédits dont vous aurez le plaisir de voir et de revoir l’histoire se dérouler devant vos yeux ébahis. Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen proposé en DVD par Carlotta Films est à l’approche de Noël le cadeau idéal pour les petits comme pour les grands.

Oubliez tous vos tracas et retrouvez votre âme d’enfant devant Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen.

Les Contes merveilleux de Ray Harryhausen distribué par en DVD et blu-ray Carlotta Films Prix = 20,06 €

Pour plus d’info = https://carlottafilms.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam