Culture

Suivez Ilan Ferry dans un voyage enrichissant au cœur de la mythologie du Seigneur des anneaux

La Mythologie selon le Seigneur des anneaux d'Ilan Ferry. Editions de l'Opportun. Photo: Philippe Lim
La Mythologie selon le Seigneur des anneaux d’Ilan Ferry. Editions de l’Opportun. Photo: Philippe Lim

Enrichissant. Captivant. Hilarant. Voici les termes qui caractérisent le mieux la Mythologie au cœur du Seigneur des anneaux. Ce livre proposé par les Éditions de l’Opportuns s’intéresse dans un style facile à lire à J.R.R. Tolkien le père de la fantasy moderne.

Il a su inventer un univers si riche que de nos jours, Tolkien reste une source d’inspiration. Au-delà de ses livres J.R.R. Tolkien a suscité de nombreuses adaptations au cinéma, à la télévision, en BD…. L’une d’entre elle a pris la forme d’une saga culte au cinéma. Nous la devons au talentueux Peter Jackson. Cette œuvre de Tolkien a eu un impact sur l’inconscient collectif, mais également sur un pan de la pop culture.

Ilan Ferry, grand spécialiste de l’œuvre de Tolkien nous invite à le suivre au cœur de la Terre du milieu. La Mythologie selon le Seigneur des anneaux nous révèle les mythes fondateurs, références mythologiques et autres sources d’inspiration au cœur de cette œuvre culte.

Au fil des pages de ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun nous allons de surprise en surprise. L’auteur décortique pour notre plus grand bonheur l’univers de J.R.R. Tolkien et son monde fascinant. Ilan Ferry nous captive avec son style facile à lire. Ce dernier associe informations captivantes et humour tout en nous faisant des clins d’œil. La Mythologie selon le Seigneur des anneaux s’adresse à tous ceux qui « Souhaitent en découvrir plus sur l’incroyable univers créé par Tolkien et ses multiples ramifications ».

Des plus complet, ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun convient aussi bien aux néophytes qu’aux fans inconditionnels de l’œuvre de Tolkien. Celle-ci s’avérera des plus riche et prendra tout son sens grâce à Ilan Ferry. Cela dans un style qui captive sans nous perdre un instant. Bien au contraire on est enchanté.

Pour ma part, j’ai presque dévoré ce livre d’une traite. Nous apprenons ainsi que « plus qu’une pierre fondatrice de l’heroïc fantasy l’œuvre de Tolkien est avant tous un univers foisonnant puissant ses sources à la fois dans l’imaginaire et dans le réel ».

Ainsi « Tolkien puise dans tout un pan de la mythologie nordique et celtique avec cette même propension à allier récits guerriers et merveilleux dans un foisonnement d’événements toujours plus épiques ».

Ilan Ferry avec La Mythologie selon le Seigneur des anneaux nous donne « les clés nécessaires pour nous plonger d’avantage dans les multiples mythes et cosmologies ayant inspirés Tolkien pour créer son univers foisonnant ».

Suivons le guide et laissons-nous porter par ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun dans un voyage riche, périlleux et plein de surprises. La première escale de la Mythologie selon le Seigneur des anneaux nous entraîne dans la Terre au milieu.

Chaque chapitre est introduit par une citation. Cependant ce qui caractérise le mieux cette œuvre d’Ilan Ferry outre le contenu des plus enrichissant c’est son humour. Car oui, on apprend beaucoup de choses dans ce livre  proposé par les Éditions de l’opportun, mais on s’amuse tout autant.

Cela est dû aux touches d’humour décapantes de l’auteur qui permettent de fluidifier la lecture. On apprend tout en s’amusant. Ainsi « cette définition peut paraître quelque peu absconse pour qui ne dispose pas d’un bac+ 5 spécialisé Tolkien ».

De même, l’auteur pour notre plus grand plaisir intervient ou nous prend à parti tout au long de la Mythologie selon le Seigneur des anneaux. Ainsi « Melkor est le maître de Sauron (avant que celui-ci ne se prenne de passion pour les anneaux ».

Dans la même idée « si à ce stade de la lecture vous n’avez toujours pas refermé ce livre et pris trois aspirines alors vous êtes sur la bonne voie et mûre pour la suite du voyage. Attention ça va secouer », « Je vous aurais prévenu que vous aurez besoin d’une aspirine ou deux ».

A noter aussi dans la Mythologie selon le Seigneur des anneaux, le soin donné au titres et sous-titres des parties. Pour la plupart, ils sont des plus explicite voire teintés d’humour et de second degré : « la Terre du milieu à gauche en sortant de l’ascenseur ».

Ils démontrent de même le brio de l’auteur ainsi que sa passion pour le cinéma. C’est un cinéphile des plus averti. Il partage avec humour ses deux passions. Nous trouvons de même de nombreuses références à la pop culture.

Cela afin de faciliter notre compréhension tout en évitant de perdre notre attention. Ainsi en se référant à la mythologie nordique, l’auteur fait un rapprochement avec le film Thor (Bifrost…). Tolkien a créé un univers à part entière qu’Ilan Ferry nous propose d’explorer à ses côtes.

Ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun décrypte l’œuvre. Il revient aussi sur les idées reçues qu’une partie d’entre nous voire tous avons. Ainsi « contrairement à ce qu’on pense la Terre du milieu ne désigne pas la totalité du monde de Tolkien ». Elle se « compose de 16 royaumes et contrées dont : la Comté, le Mordor, le Rohan, le Gondor ».

Ilan Ferry dans la Mythologie selon le Seigneur des anneaux décortique entièrement le mythe, l’œuvre. J’ai ainsi découvert avec stupeur que la Terre du milieu se situe dans notre monde. Il s’agit d’un dérivé de middle -end ou middle-erd nom ancien désignant « le lieu où vive les hommes ».

Nous apprenons ainsi dans « si la Comté m’était comté » et ce grâce à une citation du maître de la fantasy lui-même que pour Tolkien « la Comté est une parodie de l’Angleterre rurale de même que ses habitants ». Je dois avouer que pour ma part j’ignorait ce fait. De plus « ce lieu renvoi à l’amour inconditionnel de Tolkien pour la nature et un certain mode de vie loin des affres du monde moderne ».

Ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun est des plus riche et complet. L’auteur étudie et décrypte les différentes sources d’inspiration de Tolkien. Nous retrouvons de même dans la Mythologie selon le Seigneur des anneaux d’Ilan Ferry des sections intitulées « Le saviez-vous? ». Elles prennent l’apparence de documents ou lettres parcheminées.

Des anecdotes concernant les films, livres ou des secrets de tournage y sont abordées. On y apprend entre autres : « qu’à la fin du tournage 17 habitations furent laissées en état afin de permettre aux touristes et aux fans de les visiter à tout moment ».

Ilan Ferry dans ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun nous invite à poursuivre notre exploration de la Terre du milieu. Tout est décrypté dans les moindres détails. Ainsi « par l’entremise du Mordor (…) Tolkien a voulu adresser un message pour avertir sur les dangers de la cupidité car une fois n’est pas coutume (malheureusement le pouvoir corrompt et détruit) ». Cependant tout au long de la Mythologie selon le Seigneur des anneaux le second degré et l’humour ne sont jamais loin dont dans :« Mordor rire »….

Ce livre des plus complets proposé par les Éditions de l’Opportun ne s’intéresse pas uniquement aux sources d’inspiration de Tolkien. Mais aussi à l’influence du maître de la Fantasy dans la pop culture voire la culture de façon plus générale.

Ainsi Tolkien a marqué à jamais la fantasy et a influencé de nombreux auteurs. Dont Stephen King et sa Tour sombre. « Comme ce dernier King puise dans la légende arthurienne. La Tour sombre évoque bien entendu Barad -dûr (tour sombre en Sarandin) la demeure de Sauron. Le Seigneur des anneaux comme la Tour sombre parlent de la sempiternelle lutte du bien contre le mal de cette dualité qui nous habite tous. (…) des ténèbres qui sommeillent en nous ».

On peut trouver d’autres références au Seigneur des anneaux chez Stephen King dont dans le Fléau. Dans ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun ce lien à la pop culture est des plus explicites. Nous retrouvons des sections consacrées aux « Points pop culturel ». Nous pouvons y voir abordé entre autres le lien entre le Seigneur des anneaux et Games of throne.

Ainsi beaucoup de batailles de Game of Throne renvoient au Seigneur des anneaux. Cette influence est totalement assumée par GRR Martin. De même « aussi bien le Seigneur des anneaux que Game of throne renvoient directement à l’histoire des 7 royaumes britanniques ».

La Mythologie selon le Seigneur des anneaux en tant qu’ouvrage des plus complets se devait d’aborder la série tant attendue. Il s’agit d’une « histoire entièrement inédite ne s’appuyant sur aucun livre toute en reprenant la chronologie globale de la Terre du milieu. La série se situera durant le second âge soit près de 3000 ans avant les événements au cœur du Seigneur des anneaux ».

De même « le budget pourrait dépasser le milliard de dollar faisant d’elle la série la plus cher de toute l’histoire ». En effet « la première saison atteint déjà le budget pharaonique de quatre cent soixante cinq millions de dollars soit plus que les budgets réunis des trois premiers films de la saga ». En quelques phrases Ilan Ferry a su  nous ouvrir l’appétit.

La Mythologie selon le Seigneur des anneaux nous invite de même à faire connaissance avec les différents habitants de la Terre du milieu. Cela toujours avec beaucoup d’humour. Ainsi les Hobbits ont « une pilosité aux pieds à faire pâlir de jalousie le plus velu des loupsgarous ».

Ilan Ferry aborde leurs origines pour notre plus grand plaisir. L’univers de Tolkien grâce à ce livre proposé par les Editions de l’Opportun n’aura plus de secrets pour nous. On apprend entre autres que les Hobbits renvoient entre autres à « la culture celtique liée à la tradition anglo-saxonne et s’inspire en plus de créatures de la mythologie anglaise comme les lutins celtiques des collines et des forêts britanniques (…). Appelés Hobs ces êtres minuscules, velus et discrets se terrent dans les terres (…) et sont surnommés peuples des collines ».

Pour mon plus grand bonheur en tant que fan inconditionnels de Star Wars et du Seigneur des anneaux j’ai appris qu’il y a beaucoup de similitudes entre les deux. Cela est abordé dans une section consacrée au « Point pop culture » de ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun.

Ainsi « comme Luke, Frodon est un orphelin au grand cœur qui détient entre ses mains le destin de tout un monde. Ils sont tous les deux prêts à tout pour leurs amis et sont bien décidés à accomplir leur destin. Tel Luke face à l’empereur Frodon a aussi été tenté par le côté obscur prêt à céder à la colère et à la peur avant que sa vraie nature ne prenne le dessus ».

De même « L’idée de destinée est au cœur des deux saga ». La Mythologie selon le Seigneur des anneaux n’oublie pas de parler des similitudes entre cette saga et Harry Potter. La majorité d’entre nous avons déjà pu remarquer ce point.

Ilan Ferry aborde dans cet ouvrage tous les personnages au cœur de la saga. Il étudie de même leur influence sur l’univers de la culture. Concernant les magiciens, ils sont « la pierre angulaire du monde merveilleux de Tolkien ».

A mon plus grand étonnement, j’ai appris que Gandalf puise ses origines dans la mythologie nordique. Plus précisément, Tolkien compare Gandalf à Odin le dieu principal de la mythologie nordique. Cependant Hermes peut être aussi perçu comme une source d’inspiration de Tolkien. Ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun aborde aussi le lien avec la figure de l’enchanteur issu de la légende arthurienne.

La Mythologie selon le Seigneur des anneaux aborde de même les thèmes récurrents dans l’œuvre de Tolkien. Ainsi « s’il y a bien une chose à retenir du Seigneur des anneaux c’est que le pouvoir corrompt. Thème récurrent mais ô combien efficace qui continue d’alimenter tout un pan de la pop culture ».

Cet ouvrage proposé par les Éditions de l’Opportun alterne pour notre plus grand bonheur faits captivants et humour. Préparez-vous à mourir de rire tout en apprenant. Concernant les elfes, on peut noter une autre référence à une saga emblématique. Ainsi« avec leurs oreilles pointues à faire pâlir de jalousie Spock ». De même un des titres ou sous-titre du chapitre consacré aux nains s’intitule « Petits mais costaud ». On ne peut s’empêcher non sans raison de penser à une célèbre marque de bonbon.

Une partie de La Mythologie selon le Seigneur des anneaux d’Ilan Ferry s’intéresse aux « Monstres et compagnie ». Ce titre renvoi à un dessin animé de Disney. Décidément l’auteur est vraiment un cinéphile averti en plus d’être un expert de Tolkien et de son univers.

On peut aussi retrouver une habile référence à Predator dans la section consacrée aux orcs et à leur « tronche de porte bonheur ». Nous retrouvons cette idée dans la partie consacrée à notre cher Gollum dont un sous-titre souligne la dualité « Docteur Smeagol et Mister Gollum » en lieu et place de Docteur Jekyll et Mister Hyde.

Dans la section « le saviez-vous » de ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun comme tout au long de cet ouvrage. Nous retrouvons notre âme d’enfant. On est tour à tour émerveillés, captivés, amusés. Ainsi un détail des plus amusants a pu vous échapper.

« Les cris des Nazgul dans les films de Peter Jackson sont interprétés par sa femme Fran Walsh. En effet ne sachant pas quoi faire l’équipe à un jour entendu Fran crier sur le plateau et a trouvé que ce cri était tout à fait approprié pour les Spectres de l’Anneau ».

Ilan Ferry dans cet ouvrage des plus complet aborde aussi les artefacts dans le Seigneur des anneaux. « Ils font partie intégrante de la mythologie tolkienesque et charrient leurs lots d’histoires et de symboles. Ils ont tous leur signification et puisent leurs origines dans les multiples mythes qui ont servi d’inspiration à Tolkien ».

Ce dernier a eu de nombreuses sources d’inspiration : mythologie nordique, grecque, Beowuf, légende arthurienne… Toutes sont abordées et analysées dans ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun. On y apprend entre autres que Tolkien c’est grandement inspiré de la mythologie nordique.

Dans cette section Ilan Ferry aborde les épées. Ainsi « L’épée en tant que symbole de puissance, de force est récurrente dans l’histoire de la Fantasy en général dont dans Conan le barbare, The Witcher ». « Elles sont réservées à des êtres d’exception rattachant invariablement leurs propriétaires à leurs glorieuses destinées et les renvoient à leur noblesse oubliée ou acquise ». On retrouve cette idée « d’épée attachée à une destinée et/ou marque de noblesse dans tout un pan de la pop culture ».

Bien sûr la Mythologie selon le Seigneur des anneaux consacre une partie aux anneaux intitulée « Au commencement était l’anneau ». « Chez Tolkien symboles de pouvoir, objet de toutes les convoitises. Elles sont les pierres angulaires de la mythologie créée par l’auteur ».

Cette section de ce livre proposé par les Éditions de l’Opportun s’ouvre sur la citation la plus connue de l’œuvre de Tolkien. « 3 anneaux pour les rois Elfes (…) / 7 pour les seigneurs Nains dans leur demeure de pierres / 9 pour les hommes mortels destinés au trépas / une pour le seigneur ténébreux sur son sombre trône / Dans le pays de Mordor où s’étend les ombres / un anneau pour les gouverner tous / un anneau pour les trouver / un anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier ».

On pourrait être tenté de dire un livre pour tous nous guider dans l’univers de Tolkien. Une chose est sur La Mythologie selon le Seigneur des anneaux d’Ilan Ferry est ce must have de tout curieux ou fans de Tolkien et du Seigneur des anneaux.

Plongez en immersion totale aux côtés d’Ilan Ferry au cœur de l’univers du Seigneur des anneaux

La Mythologie selon le seigneur des anneaux d’Ilan Ferry. Éditions de l’opportun. Prix : 13,90€ Pour plus d’info : https://www.editionsopportun.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam