Culture

Tremblez d’effroi l’âme du métal tout comme le Hellfest sont en danger dans Hellfest Metal Vortex

Couverture d'Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute
Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute

Par un étrange coup du sort, mais surtout à cause d’une incantation maladroite les terres tonitruantes du Hellfest haut lieu de pèlerinage des métalleux se sont transformées en mini-golf. Cela à la plus grande horreur des habitués de ce célèbre festival.

Pour Mike, Barbara et Loud surnommé Nounours, membres de l’autoproclamée Horde des enfers, le métal doit revenir abreuver les vignes du muscadet. Ils sont d’autant plus motivés à trouver une solution qu’ils ne sont pas pour rien dans cette étrange malédiction. Tous trois sont des plus motivés pour réparer leur erreur afin de sauver l’âme du métal, mais aussi Hellfest. La fin du métal a-t’elle sonnée ?

Désopilant. Déjanté. Voici les termes qui caractérisent le mieux Hellfest Metal Vortex proposé par les Éditions Rouquemoute. Cette BD fait partie du coffret Mort’Hell Édition, mais est aussi disponible séparément.

Comme le dit si bien Ben Barbaud fondateur du Hellfest « cet album fait honneur à la culture métal ». La collection Hellmoute est née d’un partenariat entre Hellfest Production et les Éditions Rouquemoute. Le nom de cette collection illustre à merveille le fruit de leur collaboration. Il provient sans grande surprise de la contraction de leurs deux noms.

Cette petite merveille est la première BD faite sur le Hellfest avec le Hellfest. On ne pouvait rêver mieux comme gage de qualité. Le festival clissonais y tient une place importante. Plus précisément, il est au cœur de l’intrigue.

C’est une BD 100% Hellfest, écrite par des passionnés pour des passionnés, mais aussi pour les curieux. De même, le festival est le héros de cette BD totalement déjantée. Cette œuvre publiée par les Éditions Rouquemoute, Hellfest Metal Vortex est dû au travail combiné de Jorge Bernstein (scénariste à Fluide glacial et Spirou), Fabrice Hodecent (scénariste en chef de Route 64) et Pixel Vengeur (dessinateur à Fluide glacial et Spirou).

A travers cette petite merveille ils nous emmènent au cœur du plus grand festival de musique extrême de France. Pour ma part grande amatrice d’humour potache et de métal cela fait des années que je rêve d’aller à Hellfest.

Cette année j’avais réussi à motiver quelques amis pour y aller, mais malheureusement on s’y est pris trop tard. C’est pourquoi je ne pouvais pas rater l’opportunité de plonger au cœur de cette aventure tant déjantée que cultissime pour tous métalleux qui ce respect.

On note dans Hellfest Metal Vortex un grand souci du détail. Nous y retrouvons les codes propres au genre. Cette précision transparaît dans le titre de cette BD. Ainsi Metal Vortex fait référence au titre d’un album du groupe Suisse Coroner : Mental Vortex.

De même, on croise tout au long de ce récit des grands noms de la scène métal en contre emploi. Cela pour notre plus grand amusement. De plus, il est important de noter que la préface de cette BD est signée par Philippe Lageat rédacteur en chef du magazine Rock Hard.

L’objectif des Éditions Rouquemoute « une bonne grosse poilade ». De même que de « donner envie aux lecteurs d’aller au Hellfest ». Une chose est sûre, ils ont tenu leur promesse avec Hellfest Metal Vortex.

Sur la couverture de cette bande-dessinée on peut voir sur un fond rouge un pentagramme blanc. Avec au premier plan, le comité d’accueil un homme au look métalleux avec une tête de mort. Tout au long de notre lecture de Hellfest Metal Vortex, il sera notre guide, véritable conteur. On pourrait être tenter de le rapprocher du rôle du gardien de la crypte dans Les Contes de la crypte.

Plongeons maintenant au cœur même de l’histoire déjantée d’Hellfest Metal Vortex proposée par les Éditions Rouquemoute. Tout commence par une sorte d’avant-propos. On note dans celui-ci une prédominance de rouge qui colle bien à l’ambiance.

Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute
Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute

Un portique avec la lettre H surplombe trois personnes. Ces dernières sont dos à nous. Elles portent des robes de bures rouge. Tous tiennent une torche. La personne à droite porte un bidon attaché à son flanc. Celle du milieu porte une couronne avec des cornes. Elle tient un grimoire. La personne à gauche porte sous son bras un crâne.

Tous trois se dirigent vers un monticule sur lequel se trouve la statue d’un rocker guitare à la main. Il s’agit de Lemmy Kilmister leader du mythique groupe Motörhead. On ne pouvait rêver mieux pour incarner l’âme du métal et d’Hellfest. On peut voir représentés autour de ce piédestal des crânes et des squelettes. Ce qui semble de mauvais augure.

Les différentes vignettes de cette avant-propos d’Hellfest Metal Vortex proposé par les Éditions Rouquemoute illustrent une incantation voire une séance de magie noire. Comme toujours dans ce premier volume de la collection Hellmoute tout cela nous est donné sur un ton décalé.

Cette incantation est un joyeux charabia. J’ai cru y discerner des mots me rappelant le langage de la cité fictive de R’lyeh créé par Lovecraft « Yog Sothoth Fhlagn ». D’autres termes sont plus que déclinés du métal dont « mon potes méttalum spiritum pulsan ». Cette phrase est répétée deux fois.

Le ton décalé, absurde d’Hellfest Metal Vortex est présent dès le début. Ainsi ils ne sacrifient pas un poulet, mais enlèvent les entrailles d’un poulet rôti. L’un d’eux semble prêt à les dévorer. C’est à cet instant précis de ce premier volume de la collection Hellmoute des Éditions Rouquemoute que tout va basculer. Un éclair bleu va frapper la statue qui s’illumine avant de prendre vie.

D’une main Lemmy, le ressuscité, fait le signe universel du metal et de l’autre saisit une cigarette. Clope au bec il demande du feu à un officient. Puis, Lemmy part après leur avoir fait un clin d’œil. Sur son chemin ses traces de pas sont enflammées.

Le titre de cette BD apparaît enfin : Hellfest Metal Vortex. Ensuite, le ton change du tout au tout. Nous sommes transportés un an plus tard. Le festival Hellfest a perdu de sa superbe. On peut voir trois métalleux jouer au golf. Plus exactement au « Hellgolf ».

Cependant, on ne peut renier sa vraie nature. Ainsi l’un d’eux après avoir gagné glisse sur ses genoux club entre ses mains levées tout en faisant le signe du metal. Un autre explose de joie et tient son club de golf comme une guitare électrique.

Malheureusement, malgré tout ce qu’ils tentent de faire, les trois amis vont faire une amère constatation « c’est plus la même ambiance ». Affirmation confirmée par un autre membre de l’équipe « Il manque quelque chose ».

Barbara s’écrit alors « les gars je crois qu’on a sérieusement déconné ». Car oui comme nous nous en doutons, cette charmante équipe est celle que nous avons vu officier au début de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute.

Notre cher guide fait sa première apparition dans Hellfest Metal Vortex. Une chose est sûre, il est mortel et a de la gueule. Il rompt direct le quatrième mur en s’adressant à nous. Ce gros métalleux d’outre-tombe tient une bière à la main. Son visage est une tête de mort encadrée par des cheveux noirs mi-long. Il porte un bandeau rouge estampillé du H de Hellfest.

Ses interventions tout au long de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute ne manque pas de sel. Notre guide ne mâche pas ses propos « oh oui, les membres de la Horde des enfers avaient sérieusement déconné. Voila ce qui arrive quand trois couillons se prennent pour le club des 5.

Leur messe noire d’amateur avait réveillé Lemmy Kilmister grand patron du rock and roll devant l’éternel. Il s’était aussitôt évaporé dans les limbes des vignes à Muscadet, entrainant avec lui l’âme damnée du metal. Le cœur de la musique extrême avait même maintenant cessé de battre ».

Laissant les fans dans la torpeur du néant et le site du Hellfest aux mains de la municipalité de Clisson qui l’avait transformé en mini-golf. Leur action aurait elle sonnée la mort du metal ? tout au moins elle a donné un sacré coup au festival et à ses fans.

Attendez-vous à mourir de rire tout au long de ce premier tome de la collection Hellmoute. Suivez le guide au cœur d’une intrigue pas piqué des hannetons. Après ce court intermède mettant en scène notre cher guide au cœur de l’absurde, nous retrouvons l’intrigue en elle-même d’Hellfest Metal Vortex, mais surtout son humour décalé. Ainsi un des membres de la fine équipe fait observer « c’est sûr qu’un golf même si on y met du sien, ce n’est pas le même délire qu’ Hellfest ».

Dans ce passage de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute nous faisons plus ample connaissance avec les membres autoproclamés de la Horde des enfers. Celle-ci se compose de deux garçons Mike et Loud surnommé pour son plus grand malheur Nounours par les autres. Surnom qui lui hérisse, le poil car bien loin de son idée de gros métalleux « Une fois pour toute je préfère qu’on m’appelle Lord of the ultra death plutôt que nounours ! Je vous l’ai déjà dit ! ».

Les deux hommes des plus attachants ne sont pas des foudres de guerre bien au contraire comme nous auront l’occasion de le découvrir tout au long d’Hellfest Metal Vortex. Cette équipe de choc a pour dernier membre une femme Barbara. Elle semble souvent énervée, excédée par l’incompétence grasse de ses amis.

Barbara va prendre les choses en main avec leur aide maladroite. Ainsi c’est elle qui va lancer l’idée principale de l’intrigue décalée au cœur de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute. Ainsi au bord de la crise de nerf, Barbara hurle « toute cette merde c’est notre faute il faut qu’on répare cette putain d’erreur magistrale ». Face à ce tapage, un des garçons tente de la tempérer pour ne pas attirer l’attention sur eux.

On peut noter tout au long d’Hellfest Metal Vortex le brio des passionnés à l’origine de cette petite merveille.Cela transparait entre autres choses un habile jeu sur la typographie. Cela afin d’accentuer certains mots. De même les bulles quand les protagonistes sont fin saoul sont distordue.

Les aventures de ces trois compères dans le premier tome de la collection Hellmoute proposé par les Éditions Rouquemoute sont des plus barrés, loufoques. Ainsi l’un d’eux afin de compenser son manque et la décrépitude de l’âme du metal c’est mis à collectionner les fiches de score et les balles de golfs personnalisées .

Il s’extasie quand Nounours lui en propose une à l’effigie d’Ozzy au grand dam de Barbara. Nounours pour sa part tente de rationaliser les choses « j’ai lu dans Psycho Metal Magazine que c’était un phénomène de transfert ou un truc du genre ».

Une chose est sûre comme on peut le voir à travers les différentes illustrations de ce passage d’Hellfest Metal Vortex la transition est difficile entre le festival et le terrain de mini-golf. On peut ainsi voir deux femmes et deux hommes style métalleux leur voiturette de golf comporte entre autres des pics. En arrière-plan, on voit les trois membres de la Horde des enfers en ombre portée. Ces derniers continuent leur discussion.

Ils ont tenté sans succès de s’adapter cela transparaît à travers différentes cartes, vignettes dont celle du « Speed Metal golf ». On peut y voir un homme faisant le signe du metal de la main gauche. Il fait des moulinets avec le club de golf qu’il tient de sa main droite.

On ne peut que saluer le travail de l’équipe de passionnés à l’origine de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute. Tant du point de vue des textes que des illustrations de cette intrigue des plus loufoque, mais surtout captivante.

Leur soucis du détail est des plus précis. Ainsi les médias ont consacrés leurs gros titres àla fin annoncée du metal. Les couvertures et titres de différents médias existants sont repris et détournés pour coller à l’intrigue d’Hellfest Metal Vortex. On peut citer ainsi metal actuel en lieu et place de Femme actuelle, Fluide Metal au lieu de Fluide glaciale, Ouest Metal à la place d’Ouest France.

L’aventure au cœur de cette BD premier volume de la collection Hellmoute nous invite aux confins de l’absurde. On suit ce trio de branquignols au cœur de leur quête. Cela afin de réparer leur grosse connerie.

Préparez-vous à vous tordre de rire à cause de l’humour loufoque parfois graveleux au sein d’Hellfest Metal Vortex. Nos trois amis décident de venir au secours d’Hellfest et de sauver l’âme du metal. Ainsi à défaut de ramener Lemmy Kilmister, ils vont « faire revenir ses saints ». Un des garçons rétorque « c’est sûr qu’il a toujours aimé les seins ».

Les blagues potaches se succèdent pour notre plus grand plaisir dans cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute. Voici comment la fine équipe décrit leur plan « on s’arrange pour faire revenir sur ce satané terrain de golf tous les grands noms du metal ! On réunit tous les courants ».Gros plans sur le visage d’un des membres du groupe quand il ajoute « et quand les courants sont réunis il ne peut y avoir que des étincelles ».

Emballé par cette idée l’un des garçons ajoute « on ramené sur le green 18 noms comme autant de trous sur le parcours ». « Un grand conseil metal » s’écrit la fille enjouée. On retrouve ensuite dans Hellfest Metal Vortex un plan du mini-golf où l’on retrouve le nom des stands du Hellfest.

Notre cher guide d’outre-tombe fait de nouveau son apparition et cela à de multiples reprises. Mais surtout toujours avec beaucoup d’humour et de bons mots. Il résume l’action, nous donne certaines indications.

Ainsi « après une nuit d’âpres négociations entrecoupée de rasades de whisky nos génies réussissent l’exploit de dresser la liste de 18 champions à réunir. Un parcours sans faute ». On peut citer entre autre : Alice Cooper, Metallica, Slash, Black Sabbath, Slipknot, Iron Maiden, Rob Zombie, Gojira

Grace à cet habile conteur voire narrateur, l’équipe de passionnés à l’origine de cette BD proposée par les Éditions Rouquemoute peuvent jouer sur la temporalité sorte de Deus ex machina, maître d’orchestre. Ainsi à travers une sorte de mise en abîme voire figure de métacinéma si nous étions au cinéma.

Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute
Hellfest Metal Vortex. Editions Rouquemoute. Collection Hellmoute

On voit notre cher guide d’outre-tombe chez lui. L’illustration est en noir et blanc. Il est confortablement installé face à sa télévision. Sur celle-ci, on voit une image en couleur reprenant l’intrigue de nos trois joyeux lurons. Son appartement est en désordre. On peut voir au mur une affiche sur laquelle est représentée la créature de Frankenstein.

Les cadavres de bouteilles et de canettes sont nombreux. Notre hôte va entamer un retour en arrière parfaitement illustré dans ces vignettes. On le retrouve télécommande à la main. Il revient en arrière pour nous emmener au moment voulu.

On peut noter dans Hellfest Metal Vortex aux Éditions Rouquemoute un super humour potache, de la dérision à gogo qui parfois renvoi parfois à des sujets d’actu. Ainsi pour financer leur traque, ils vont créer leur campagne de financement participation avec à la pré-vente de billets pour une édition fictive du Hellfest.

Au plan suivant, on voit l’insert d’un écran d’ordinateur sur lequel on peut apercevoir le programme du faux Hellfest. Il ressemble comme deux gouttes d’eau au vrai. Préparez vous à mourir de rire en lisant les noms des groupes fictifs dont : Voiturette, Alligator Club, Green Inferno, Fuck the etiquette et j’en passe et des meilleures.

Les Éditions Rouquemoutte avec Hellfest Metal Vortex nous invitent à partager en plus de nombreux fous rires la quête de ces trois métalleux. Ils irons tout comme nous de surprises en surprises et surtout en grands éclats de rire. Car la reconversion des grands noms du metal à l’air pour certains des plus difficile. Ainsi Bruce Dickinson ( d’Iron Maiden) devient pilote de ligne, le chanteur de Rammstein maître nageur.

Nous retrouvons aussi Corey Taylor chanteur de Slipknot en gardien de cage de hockey En même temps, il est habitué au masque. A noter, un habile clin d’œil, détournement Rob Zombie devient réalisateur de films d’entreprise sachant que dans la réalité il réalise des films d’horreur. Notre fine équipe va devoir tout mettre en œuvre pour faire retrouver leur motivation aux artistes et redonnez vie à Hellfest.

Préparez -vous à plonger en immersion totale dans une intrigue déjantée sur fond de metal dans Hellfest Metal Vortex

Hellfest Metal Vortex de Jorge Bernstein, Fabrice Hodecent et Pixel Vengeur aux dessins. Mort’Hell Éditions. Collection Hellmoute. Éditions Rouquemoute. Prix : 20 €

Pour plus d’info/ vente en ligne: https://www.rouquemoute-editions.fr/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam