Culture

Laissez-vous emporter par le tourbillon de sentiments au cœur de Typhoon de Pan Lei

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Depuis bientôt 7 ans, Chun- li habite, pour son plus grand malheur, dans la station météorologique d’Alishan. Ce lieu des plus isolé se situe au cœur de la montagne Taïwanaise. Délaissée par son mari et ne supportant plus l’isolement, elle noie son ennui dans l’alcool.

Cependant l’arrivée de Mr Zhang et de sa fille Zheng-zu va bouleverser sa routine et lui rendre le sourire. Son mari et elle les accueillent sans se douter qu’ils ne sont pas ce qu’ils prétendent être. Mr Zhang est activement recherché par la police…

Emouvant. Envoûtant. Drôle. Poignant. Voici les termes qui caractérisent le mieux Typhoon de Pan Lei. Dès le 15 mars, Carlotta Films nous donne l’opportunité de découvrir pour la première fois en DVD et Blu-ray l’un des grands classiques du cinéma Taïwanais. Cette oeuvre est adaptée d’un roman du réalisateur.

L’illustration de la jaquette du DVD et du Blu-ray est des plus parlante. On peut y voir sur un fond turquoise, une maison perdue au sommet d’une montagne au sein d’une pluie battante. Cela renforce la sensation d’isolement, de solitude propre à la station météorologique. La majorité de l’action de Typhoon de Pan Lei se déroule dans ce lieu.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Ce film proposé en DVD par Carlotta Films s’ouvre sur un lever de soleil au sein d’un paysage montagneux. A noter dans Typhoon de Pan Lei la beauté picturale des images. Tout commence sur une note innocente.

On entend une musique joyeuse associée au bruit du vent qui va en s’amplifiant. Une jeune femme court joyeusement dans la forêt. Elle s’émerveille à la vue d’un lapin. Raccord regard, on voit ce dernier s’enfuir à l’arrivée d’un homme. La jeune femme mécontente va vers lui boudeuse, enfantine. L’homme se révèle être le postier.

Il lui propose de l’accompagner à la station météorologique. Elle lui promet de le rejoindre plus tard. Tout au long de Typhoon de Pan Lei la jeune femme apparaîtra comme espiègle, malicieuse, joyeuse. S’ensuit dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films un insert d’une girouette en forme d’avion. Les hélices tournent rapidement associées à un bruit de vent plus intense. La menace du typhon ne semble jamais loin.

Le ton va changer du tout au tout à partir de cet instant. Nous apercevons à travers différents plans la station météorologique. Elle a tout d’une bicoque isolée. Puis dans un plan intérieur, on voit les pieds d’une femme chaussée de chaussons. Elle déambule avec pour toute compagnie un chat.

Nous entendons en voix-off ses pensées « Je tourne en rond dans cette pièce, je n’arrête pas ». Une musique emphatique illustre les tourments de la femme. Différents plans sont recentrés sur son ressenti. La femme est excédée à bout de nerf.

Nostalgique elle se souvint « je me souviens il y a 7 ans je venais juste de me marier avec Zhi-Ping et de m’installer à la montagne. J’adorais cet endroit. Ce sommet solitaire… ». A ce souvenir son visage s’illumine.

La musique emphatique se fait joyeuse. A cette période, elle était heureuse. Puis la beauté de ce qui faisait ce lieu est devenu sa malédiction. La solitude lui pèse de plus en plus« 7 ans, 7 ans toutes ces années c’est effrayant… ». Elle dresse l’amer constat de ces 7 années. « Il ne reste plus que cet objet étrange qui tourne jour et nuit et qui me rend folle ». A savoir la girouette. Excédée elle se prend la tête entre les mains.

Cette scène de ce film proposé en DVD par Carlotta Films se poursuit par un plan d’un bureau. On aperçoit d’abord une main. L’homme est sous le bureau. En voix-off on entend toujours les pensées de la femme. « Je sais bien que Zhi-Ping m’aime ». Nous en déduisons que c’est lui. Elle poursuit, « mais il préfère son travail ».

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Dans ce passage de Typhoon de Pan Lei, nous avons accès aux pensées de cette femme délaissée et esseulée. A noter l’habille façon de filmer. Pan Lei joue entre autres sur les profondeurs de champ et les variations de point.

La femme poursuit ses états d’âmes et ses amères pensées. « Des fois il me taquine, mais je ne réagis plus ». La femme est appuyée contre le chambranle de la porte. En arrière-plan, flouté on aperçoit son mari. Souriant, il se dirige vers elle.

« Je sais que c’est comme ça qu’il exprime son amour ». Il dépose un tendre baiser sur sa joue. Tandis qu’elle reste insensible « Mais je ne veux pas qu’il m’aime comme ça. Je veux qu’il se souvienne que je suis une femme que je suis juste une femme ».

Ce passage de ce film proposé en DVD par Carlotta Films se centre sur Chun-li et ses émotions. Elle est au bout du rouleau, ce n’est plus une femme au bord de la crise de nerf. Mme He craque ne supporte plus la situation. Elle se lamente. Tandis qu’insensible, imperturbable le mari aveugle à ses émotions retourne à son bureau « mais il n’a jamais le temps ».

A ses yeux, tout ce qui compte aux yeux de son mari ce sont : ses rats, ses machines, son travail. Sa voix se fait de plus en plus énervée, frénétique. Puis plan sur elle hystérique, folle de rage criant « je les haï ». Elle a parlé à voix haute.

Dans cette scène de Typhoon de Pan Lei la musique s’arrête d’un coup « je suis jalouse jai envie de les empoissonner ». En arrière-plan, le mari fait son entrée attiré par ses cris. Retour à la voix-off aux pensées de la femme « sans ces bestioles ça ferait longtemps quon serait parti ».

L’homme se rapproche d’elle. Plan sur elle, « ce n’est rien juste un début de schizophrénie ». S’ensuit une alternance de plans. La femme rompt le silence « ne dit rien je sais ». L’homme lui promet qu’ils partiront l’année prochaine ses recherches touchent à leur but.

Dans ce passage de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, le quotidien de Chun-li est devenu sa prison. Elle est au bord de la rupture, à bout de nerf. Après avoir renvoyé son mari à son travail elle s’adosse au mur.

Le ton change à nouveau dans Typhoon de Pan Lei. À l’arrivée du postier, Chun-li retrouve le sourire. Il lui a apporté le courrier bien sûr, des conserves, mais surtout une bouteille d’alcool. Insouciante la femme va chercher deux tasses pour trinquer.

Sa présence rompt sa solitude. Tous deux s’assoient dans les escaliers devant la maison. On voit que la femme noie son chagrin dans l’alcool. Nous assistons dans ce passage de ce film proposé en DVD par Carlotta Films à un moment cocasse, amusant. Chun-li va lui raconter un rêve. Elle a « rêvé qu’il n’y avait plus d’alcool dans le coin ». Puis s’est réveillée en sursaut « jusqu’à votre arrivée, j’avais peur que cela soit vrai ». Moment qui souligne son alcoolisme.

Dans cette scène de Typhoon de Pan Lei, le facteur est mal à l’aise tandis que la femme veut le retenir. Attendrissante, Chun-li se morfond « je sais que quelque chose cloche chez moi, mais que puis-je y faire (…). J’ai juste besoin de parler. C’est le seul moyen de me sentir vivante ». Touché, il se rassoit.

De nouveau dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films le ton va changer. La jeune femme vue au début de Typhoon de Pan Lei amorce ce changement. Hors champs, une voix espiègle appelle le postier . Son arrivée éclaire la scène, la rend plus joyeuse.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

On note dès ce passage un net contraste, décalage entre Ah Hung et la femme de Zhing Chi. La première est souriante, enjouée, pleine de vie. Tandis que Chen Li s’éteint à petit feu est déprimée. Cette dernière met en garde la jeune fille « Ah Hung tu es très jolie tu sais ? »/« Je n’en sais rien »/« tu devrais quitter la montagne si tu restes, tu finiras comme moi ».

Nous assistons à une alternance de plans Ah Hung interdite ne comprend pas, car dans sa simplicité, son innocence elle est heureuse. La jeune femme s’enfuit quand Mme He veut lui donner de belles robes. Elle à un mouvement de recul « je ne veux pas de telles choses ». Mme He est interdite, puis folle de rage brise la bouteille.

Ce film proposé en DVD par Carlotta Films se poursuit par un fondu enchaînée. Puis sur un plan sur une ville animée. Une foule veut passer au passage à niveau. Un homme en veste de cuir sort du lot. Il court en jetant des regards derrière lui. L’homme fuit quelque chose ou quelqu’un.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Le plan suivant de Typhoon de Pan Lei nous emmène dans une chambre où un homme et une femme flirtent. Ils sont brutalement interrompus par des coups frappés frénétiquement à la porte. L’homme se cache. Tandis que l’homme à la veste de cuir fait son entrée. On découvre que l’autre est son patron.

Ce dernier est activement recherché par la police. Il aurait été témoin de quelque chose. La femme tente de le raisonner, de le retenir. Tandis que comme nous l’homme à la veste en cuir assiste à la scène en spectateur. Selon son patron, il ne sera plus jamais innocent « Je suis né pour être un sale type » admet-il. L’urgence de la situation est parfaitement illustrée par la scène en elle-même et le jeu des acteurs.

Comme nous aurons l’occasion de le voir dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films, dans un premier temps nous assistons à trois intrigues distinctes. Elles vont introduire les personnages principaux autour desquels tourne Typhoon de Pan Lei. Il s’agit plus précisément de Mme He, le malfrat mais aussi une charmante petite fille.  

Tous les personnages de ce film proposé en DVD par Carlota Films se révéleront plus complexes qu’on pourrait le penser aux premiers abords. Trois destins, trois histoires qui vont se croiser et les changer irrémédiablement.

Nous sommes ensuite amenés à voir des femmes en train de jouer à un jeu. L’une d’elle dit à une des autres participantes « tu es coincée ». Cela correspond on ne peut mieux au ressentie de Mme He qui souffre de solitude.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

L’autre femme mauvaise joueuse accuse sa fille d’être la cause de son échec. Une autre participante lui dit de laisser la petite fille partir en voyage avec son professeur. L’enfant est a côté de sa mère. Tandis que cette dernière joue ou plutôt perd.« Elle est malade impossible de voyager à cause d’elle » dit sa mère cruelle. La petite baisse les yeux et sort abattu.

Durant cette scène de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, il n’y a pas de musique. La petite fille écoute à la porte. On aura l’illustration parfait du proverbe la curiosité est un vilain défaut. La gamine apprend qu’elle a été adoptée.

La musique se fait dissonante, emphatique en adéquation avec les sentiments de l’enfant. On assiste à une alternance de plans. Cruelle la femme dit que son mari a ramené la petite d’un voyage a Kaohsiung et ajoute « parfois quand elle m’énerve j’aimerais m’en débarrasser ».

Pan Lei dans Typhoon joue habilement avec les attentes du public. D’abord choqués, nous nous rendons compte qu’il s’agit d’un mauvais tour que sa mère lui joue. On voit cette dernière faire non de la tête à une de ses amis qui s’étonne de ses propos. Tout en indiquant la porte.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Façon cruelle de lui apprendre à ne pas écouter aux portes. Cela est renforcé par la phrase suivante « si elle n’avait pas été aussi désobéissante, je ne vous l’aurais jamais dit ». Jeu bien cruel auquel la mère s’adonne.  

Cette plaisanterie va se retourner contre elle et amorcer un des axes de l’intrigue de ce film proposé en DVD par Carlotta Films. La femme finit par rire de sa « bonne blague ». Au même moment, la petite fille en larme quitte son poste derrière la porte.

Tandis qu’elle regagne sa chambre une jeune femme la rejoint pour la consoler. Il s’agit sûrement de sa préceptrice. Elle lui dit qu’elle tentera au printemps de l’amener a Alishan « tu verras c’est très amusant ». Ce lieu ne nous est pas inconnue car c’est là où se situe la station météorologique. C’est aussi là où se déroule la majorité de l’action de Typhoon de Pan Lei.

L’enfant s’écrit « cest làvie Blanche Neige ?» l’autre acquiesce. La petite fille fait le rapprochement entre sa condition et celle de Blanche-Neige. La jeune femme tente de la consoler. Puis lui dit que c’est l’heure d’écouter une histoire pour enfants.

La musique est absente de cette scène de Typhoon de Pan Lei. De nouveau dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films un parallèle se dresse et semble annoncer la suite de l’intrigue. On retrouve ici tout le brio de Pan Lei.

Ainsi l’émission de radio raconte l’histoire d’enfants qui se sont enfuis pour retrouver leurs vrais parents. Gros plan sur la radio suivit d’un plan large. La caméra se rapproche de la petite fille se concentre sur elle sur ses émotions.

Hors champs l’histoire se poursuit : « elle pleurait avait faim, froid, mais où allait -elle donc aller », « où étaient son papa et sa maman elle n’en savait rien ». Cela introduit la suite de l’intrigue lui étant consacrée.

Ce film proposé en DVD par Carlotta Films se poursuit par un plan de la ville. On retrouve Mr Zhang. Il fume une cigarette à une gare routière. Soucieux, l’homme jette des coups d’œil à droite à gauche. Mr Zhang est sur le qui-vive.

Cet homme apparaît comme étant tout à la fois séducteur, manipulateur, mais il n’est pas totalement insensible. Ce personnage complexe n’est pas entièrement antipathique. Bien au contraire il cache en lui une part de sensibilité.

Dans ce passage de Typhoon de Pan Lei, on assiste à un jeu de séduction avec une femme qui se trouve dans une cabine téléphonique. Cela est parfaitement restitué par la façon de filmer, le montage et le jeu des acteurs. La femme n’est pas insensible à son charme. Puis elle est déçue quand elle se rend compte qu’il est plus intéressé par la cabine téléphonique que par elle.

Dans le plan suivant de Typhoon de Pan Lei nous retrouvons la petite sa peluche à la main. La caméra la suit à sa hauteur. Elle croise deux inconnus. La caméra remonte et nous discernons deux hommes. Plus exactement deux policiers en planque. Une femme les a avertis. Il s’agit sûrement la compagne délaissée plutôt par Mr Zhang.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

A nouveau on assiste dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films à un jeu sur les profondeurs de champs. L’un des policiers est au premier plan. En arrière-plan leur proie est dans la cabine. Il passe devant sans le remarquer.

Deux des protagonistes principaux de Typhoon de Pan Lei vont se rencontrer et leurs histoires n’en former qu’une. La petite s’arrête devant la cabine et regarde l’homme avec insistance. On assiste dans cette scène de ce film proposé en DVD par Carlotta Films à une alternance de plans. Puis a un échange de regard. Finalement l’homme sort.

Dans Typhoon de Pan Lei souvent la petite fille se révèle des plus perspicace. Ainsi c’est la seule à avoir remarqué que Mr Zhang ne passe pas réellement d’appel. Ainsi, elle lui dit « si vous n’entendez pas bip, bip, bip c’est que ça ne marche pas ». Car bien qu’il tienne le combiné, l’homme ne parle pas.

On assiste a une alternance de plans. Elle finit par lui dire qu’elle veut aller à Kaohsiung. Lieu où sa mère à dit qu’ont l’avait trouvé. Mr Zhang est étonné quand la petite lui dit qu’elle part seul. Puis il lui indique comment aller à la gare et prendre le train.

L’homme à la veste de cuir finit par le rejoindre. Il a l’air d’attendre son tour pour la cabine tandis que l’autre donne l’impression de passer un appel. L’illusion est parfaite. L’homme à la veste de cuir lui remet une valise remplie de billets et le recommande aux bons soins de son frère à Alishan.

Dans ce passage de ce film proposé en DVD par Carlotta Films, la menace se rapproche. Mr Zhang a vu au loin les policiers. Il s’éloigne précipitamment et percute la petite fille. On assiste à un échange de regard entre ces deux. L’homme regarde les deux policiers approcher. Il attrape la petite et la prend dans ses bras.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

L’idée d’isolation, d’un lieu coupé du monde est habilement développée dans ce passage de Typhoon de Pan Lei. Ainsi on peut voir différents plans, inserts du train et des rails, de la forêt. La destination semble des plus lointaine.

S’ensuit dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films un plan de l’intérieur du train. On retrouve la petite fille qui sourit. Raccord  regard, Mr Zhang lui rend son sourire. On assiste à une alternance de plans. La gamine l’appelle Mr Zhang. Lui répond « tu as encore oublié ? » / « Papa ».

Les deux vont profiter du trajet pour parler. De nouveau la petite fille nous apparaît des plus observatrice ou perspicace. « Vous avez un revolver dans votre sac » / Surpris il demande « Comment tu sais ? » /« Je l’ai senti quand vous m’avez pris dans vos bras et que vous aviez la police à vos trousses ? ».

Cependant, il ne faut pas oublier que c’est une enfant et qu’elle reste naïve par certains points. « Je suis sûre que vous n’êtes pas méchant et qu’on vous (…). Vous devez retrouver quelque chose pour prouver votre innocence. C’est pour ça que vous avez amené Zhen-zhu ? ». Plan sur le visage l’homme interloqué « c’est qui Zhen-zhu ? » / « C’est moi »/ « Tu ne t’appelles pas (…) »/ « Non, je veux être Zhen-zhu ».

Puis elle explique ce qui l’a mené ici « ma mère n’est pas ma mère. Elle veut me donner à quelqu’un, je veux aller à Kaohsiung pour trouver mes vrais parents ». Surpris interloqué l’homme lui demande « tu sais où ils vivent ? »/ « Non il faut que tu m’aides ».

C’est à partir de ce passage de Typhoon de Pan Lei que tous deux vont faire équipe. Ils vont passer un marché. Première étape Alishan pour trouver ce qu’il cherche, puis ils vont chercher les parents de la petite.

Tout d’abord dans ce DVD proposé par Carlotta Films une complicité calculée s’installe entre les deux. Puis peu à peu un lien va se tisser entre eux. Elle va réussir à l’atteindre. On va assister à de nombreux moments touchants. Elle voit peu à peu en lui le père qu’elle c’est choisi.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Ils arrivent enfin à destination dans un plan d’une grande beauté picturale. Dans lequel la montagne où se trouve la station météorologique apparaît en arrière-plan. Fondu enchaîné nous retrouvons ensuite dans Typhoon de Pan Lei la station météorologique.

La femme est toujours excédée. Elle exècre sa vie monotone, sa solitude. « Il n’y a rien ici seuls les arbres et le vent ». On pense qu’elle parle à son mari mais non c’est à son chat. Quand son époux entre, Mme He cesse de parler et retourne en silence à ses tâches ménagères.

De nouveau nous repérons dans ce film proposé en DVD par Carlotta Films un jeu sur les profondeurs de champs. La caméra la suit. Puis en arrière-plan, on aperçoit dans l’encadrement de la porte Mr Zhang et la petite. Ils sont étonnés par ce lieu. Le couple les remarque enfin. L’homme présente au mari une lettre tandis que son regard s’attarde sur la femme.

Mr Zhang reste un séducteur et va s’amuser à la séduire. Nous assistons à des jeux de regards entre les deux. On découvre que l’homme à la veste de cuir est le frère du mari de Mme He. Le couple les reçoit avec joie.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

Nous pouvons voir un magnifique plan autour de l’âtre d’une grande beauté picturale. Cela grâce à lueur du feu qui les éclaire. Le mari leur assure qu’ils ne les dérangent pas « en 7 ans, il n’y a eu aucun invité dans cette maison ».

Cela renforce l’idée de solitude et d’isolement qui sera développée tout au long de ce film proposé en DVD par Carlotta Films. Un fugitif ne pourrait trouver un meilleur endroit pour se planquer. Leur arrivée est comme un ouragan qui surgit dans la quiétude de leur vie.

Mme He retrouve le sourire et est émue par cette petite fille. Un plan de cette séquence de Typhoon de Pan Lei nous la montre préparant une chambre. Elle sort d’un coffre une poupée. On devine son désir d’enfant avec cet objet et toutes les images de poupons collés au mur. Elle cache en elle un vide, une fissure. Mme He se révèle plus complexe qu’on le pense. Par jeu ou par malice Mr Zhang va tenter de la séduire, d’user de son charme sur elle.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

La plupart du temps dans ce film proposé en DVD par Carlotta Fims il n’y a pas ou peu de musique. Cependant cette dernière est souvent employée de façon emphatique. Elle intensifie ou entre en adéquation avec les émotions. Peu à peu dans Typhoon de Pan Lei ce jeu de séduction va entraîner une lutte en Mme He. Elle en vient enfin à se revoir comme une femme et voit sa solitude prendre fin.

On retrouve souvent des plans sur la girouette qui semble restituer les tourments intérieurs de Mme He. Elle donne impression de perdre la tête. Cet objet rappelle aussi l’approche du Typhoon au coeur de ce film de Pan Lei.

L’homme fait lui aussi souffler le vent de la discorde dans le cœur de Mme He. Son mari va l’encourager à leur faire visiter les environs. Au cours d’une de leur promenade leurs pas vont les amener à croiser le chemin d’Ah Hung.

Cela durant une scène de séduction entre Mme He et Mr Zhang. Il demande à la petite de jouer plus loin afin d’avoir plus d’intimité. L’homme l’a très bien cerné : une ferme éduquée, délaissée par son mari. Enjôleur, il lui dit « tu as peur, car je suis un mauvais gaon ». Elle se prête au jeu « moi aussi je ne suis pas une femme bien ».

Cette scène de séduction est interrompue. On assiste dans ce passage de ce film proposé en DVD par Carlotta Films à une alternance de plans entre la jeune fille espiègle qui lance un caillou sur Mr Zhang et lui. Elle l’atteint à la tête avant de se dissimuler.

Puis, Mme He l’appelle « Ah Hung arrête tes bêtises ». La jeune fille radieuse pétillante, s’adosse à un arbre. Mr Zhang est sous le charme ou tout au moins en donne l’impression où a trouvé une nouvelle proie. Tandis que Mme He regarde se rapprochement d’un mauvais œil.

Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films
Typhoon de Pan Lei. Carlotta Films

On ne peut qu’être séduit par Typhoon de Pan Lei. Nous sommes touchés par ce récit tour à tour émouvant, drôle et dramatique. Une chose est sûre ce film proposé en DVD par Carlotta Films ne laissera personne insensible.

Si vous désirez en apprendre plus sur ce film qui signe « un séisme dans le cinéma taïwanais des années 60 ». Je vous invite à visionner les bonus de ce DVD proposé par Carlotta Films. Ainsi on découvre que « Typhoon frappe d’emblée par sa liberté de ton. Faisant fi de la propagande d’état et des conventions morales ».

De même Wafa Ghermani, spécialiste du cinéma taïwanais, nous apprend comme certains d’entre nous ont pu le penser que la tempête est une métaphore des bouleversements des personnages. Le typhon au cœur de ce film enferme de plus ou plus les personnages. Il renforce la sensation d’isolement. Selon elle le paysage change tout le temps (brume…) tout comme les personnages.

Je vous laisse le plaisir de découvrir par vous même les bonus de ce DVD proposé par Carlotta Films. Nous pourrons pour notre plus grand plaisir voir en parallèle l’image avant la restauration et après cette dernière.

Saurez-vous résister aux tourments et à la tension qui sous-tendent au cœur de Typhoon de Pan Lei

Typhoon de Pan Lei. DVD proposé par Carlotta Films. Avec : Ching Tang, Wei Ou, Ming Lei… Durée : 1h48. Prix :20 €

Pour plus d’info/vente en ligne : https://carlottafilms.com/

Rédactrice freelance, Pigiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Protected by WP Anti Spam